Getty Images

TOP 14 : Après Agen, Montpellier déroule encore contre Oyonnax

Deuxième promu et deuxième carton pour Montpellier

Le 02/09/2017 à 20:29Mis à jour Le 02/09/2017 à 21:38

TOP 14 - Montpellier a facilement disposé d'Oyonnax et enchaîne une deuxième victoire bonifiée à l'Altrad Stadium (37-6). Une démonstration de force du MHR, qui conforte sa place de leader du Top 14.

Montpellier enchaîne. Après Agen la semaine dernière, c'est l'autre promu Oyonnax qui est venu se frotter à la machine héraultaise. Résultat, 10 points en deux matchs et une première place au classement. Avec son effectif pléthorique, Vern Cotter avait procédé à de nombreux changements dans son XV de départ. Son équipe a semblé moins souveraine avec quelques erreurs techniques, notamment en première mi-temps, mais le résultat est là : victoire bonifiée (37-6), avec cinq essais à zéro. Oyonnax aura résisté dans le premier acte mais a laissé en route le peu d'occasions qui se sont présentées avant de concéder une défaite logique.

King Louis retrouve son jardin

Après Cruden la semaine dernière, une autre recrue phare du MHR faisait sa rentrée à l'occasion de cette deuxième journée : Louis Picamoles. De retour dans son club formateur, le numéro 8 de l'équipe de France a livré un match propre, se montrant notamment décisif sur le deuxième essai de son équipe. A la sortie d'une mêlée à 5m, il fixait la défense d'Oyonnax avant de servir Pienaar qui feintait la passe et allait aplatir (31e). Picamoles a couronné sa prestation d'un essai en fin de match (73e), tout en puissance. Retour réussi donc.

Avec l'arrivée de Vern Cotter, Montpellier veut écrire un nouveau chapitre de son histoire et tourner la page Jack White. On l'a vu notamment avec des jeunes joueurs français lancés dans le grand bain. Mais les habitudes ont la vie dure ! Les Sud-Africains ont été à l'honneur dans cette rencontre avec des essais de Du Plessis (12e) Steyn (45e) et Immelman (53e) en plus de celui du demi de mêlée Pienaar (31e), qui a d'ailleurs récité son rugby tout au long de la rencontre. Seule ombre au tableau pour le MHR, la sortie de Cruden à la pause. L'ouvreur néo-zélandais que l'on a vu avec de la glace sur la cuisse.

Contenus sponsorisés