Icon Sport

Top 14 - Agen, le petit poucet du championnat

Agen, le petit poucet du championnat
Par Rugbyrama

Le 28/08/2018 à 11:20Mis à jour Le 28/08/2018 à 15:23

TOP 14 - À l'aube du match, déjà crucial, au Stade Armandie face à l'USAP, focus sur le SUA, plus petit budget de Top 14.

Deuxième année consécutive dans l'élite pour le SU Agen. Les Agennais ont fini 11e du Top 14 la saison dernière. Leur meilleur classement depuis 2012. Habitué à faire le yo-yo entre l'élite et le Pro D2, le SUA a déjoué les pronostics en finissant devant Brive (14e), Oyonnax (13e) et le Stade Français (12e). Mais la deuxième année est toujours la plus compliquée d'après le président du club, Jean-François Fonteneau : "Il y a une grande inquiétude évidemment car une deuxième année en Top 14 est toujours un gros point d'interrogation".

Jean-François Fonteneau (Agen)

Jean-François Fonteneau (Agen)Icon Sport

"En dessous de 20 millions, tu ne peux plus exister en Top 14". Cette phrase revient en boucle chez bon nombre de trésoriers d'après Midi Olympique. Ça tombe mal pour Agen. Les Lot-et-Garonnais ont un budget prévisionnel de 12,55 millions d'euros. Ce sont 4 millions de moins que Perpignan. Et 22 millions de moins que le Stade Français, premier budget du Top 14. Mais l'an dernier, déjà, Agen avait le dernier budget de l'élite.

Championnat à trois équipes

Avec la nouvelle formule de descente en Pro D2, seul le 14e est relégué directement. Le treizième passe par un barrage face au finaliste malheureux de Pro D2. Grenoble est passé par cette étape pour accéder à l'élite la saison dernière. Alors, avec cette nouvelle façon de descendre, pourquoi ne pas se concentrer que sur la treizième place ? Et tout jouer lors d'une dernière rencontre dans le stade du club de Pro D2 ? Agen, qui s'est déplacé à Clermont-Ferrand le week-end dernier pour la première journée de Top 14, n'a pas aligné son quinze titulaire. Mauricio Reggiardo s’est permis de faire tourner son effectif. "Je ne dois pas me tromper de championnat. Si nous voulons faire comme l'an dernier, nous pouvons jouer entre la onzième et la quatorzième place. Ça c'est notre championnat", a déclaré le manager du SUA à la suite de son équipe en Auvergne.

Les équipes qui devraient jouer le bas du classement cette année, seraient donc le SUA, et les deux autres promus, Grenoble et Perpignan. L'USAP s'est même lourdement inclinée sur son terrain face au Stade Français le week-end dernier (46-15). Ce duel à trois devrait tenir en haleine tous ceux qui aiment le rugby suspens. A moins qu'une équipe surprise du "haut" du tableau fasse une saison catastrophique et s'invite dans ce classement "d'en bas".

Par Alexis Bargallo

Contenus sponsorisés
0
0