Icon Sport

Top 14 - À La Rochelle, place à la pratique

À La Rochelle, place à la pratique

Le 09/08/2018 à 15:49

TOP 14 - Après six semaines de préparation, et quelques jours passés dans les montagnes pyrénéennes, le staff rochelais ressent une certaine impatience avant le premier match amical, ce vendredi, contre le Stade Français.

La semaine dernière, alors qu’ils étaient en stage du côté de Font-Romeu, les Rochelais ont mis les pieds dans le vif du sujet. À savoir les oppositions. "Ça s’est rapproché d’un match de rugby, témoigne le troisième ligne Rémi Bourdeau, arrivé de Béziers. À 1800 mètres d’altitude, le coeur, les jambes, c’est un peu plus difficile. Ça a bien travaillé au niveau physique et aussi en termes de rugby. On a commencé à voir les lancements et à mettre notre projet de jeu en place."

Ce travail a précédé le premier match de préparation qui attend les Rochelais, ce vendredi (20h), contre le Stade Français. Si les Parisiens restent sur deux matchs, les Maritimes, eux, sont donc vierges de tout match depuis la reprise, le 25 juin. "C’est l’un des premiers aboutissements de la préparation, reconnaît Xavier Garbajosa, l’entraîneur des arrières. Depuis six semaines, les garçons ont beaucoup sué, beaucoup souffert. Il est important de valider ce travail par un match. On sait que ce ne sera pas simple, il y aura beaucoup de déchets mais c’est bien de mettre à profit tout le travail fait."

L’ambiance au sein de l’effectif est enthousiaste. Les six semaines de physique sont positives. Il n’y a plus qu’à. "On est impatient, dit Garbajosa. S’entraîner, c’est bien mais jouer c’est mieux. Quelque soit le résultat, on a envie de valider des choses mises en place, que les garçons se sont appropriés. On veut aller crescendo vers la performance pour bien débuter le championnat et la première journée de Top 14 contre Grenoble (le 25 août à domicile, ndlr)."

Après le Stade Français, La Rochelle recevra le 17 août le SU Agen pour son second et dernier match de préparation. En Charente-Maritime, les certitudes restent présentes. Et on n’aborde pas la saison dans le flou. "Il y a des acquis, termine Xavier Garbajosa. Le groupe a peu changé. Il a évolué avec quelques joueurs, jeunes et d’autres garçons d’expérience. Mais le socle est là, les fondations sont là. Donc on pérennise là-dessus et on essaye d’amener certains principes d’améliorations pour le futur."

Contenus sponsorisés
0
0