Icon Sport

Top 14 - Tales : "Un beau clin d’œil de quitter le Top 14 en même temps que Dambielle"

Tales : "Un beau clin d’œil de quitter le Top 14 en même temps que Dambielle"

Le 04/05/2018 à 16:55Mis à jour Le 04/05/2018 à 16:58

Le staff du Racing 92 va faire largement tourner ce samedi contre Agen en prévision de la finale de Champions Cup contre le Leinster. Sauf blessure de Dan Carter ou Pat Lambie, ce match sera aussi a priori le dernier de Rémi Tales en Top 14.

Rugbyrama : Comment abordez-vous ce match contre Agen dans un contexte et un cadre très particulier ?

Rémi Tales : Il est spécial mais hyper important car il va nous faire basculer ou pas directement en demi-finales du Top 14. Un beau challenge nous attend. Agen est maintenu et viendra décomplexé. À ce que j’ai compris, ils ont fait la fête mais ils n’auront justement aucune pression. Ils vont jouer tous les ballons et mettrons beaucoup de rythme. À nous d’être sérieux et de les respecter.

Vous avez déjà été dans la situation des Agenais, en 2014-2015 avec Castres, avec un maintien acquis à l’avant-dernière journée et un dernier match sans enjeu…

R.T. : On était venu complètement décomplexé sur la pelouse du Racing 92 et on avait bien tenu une demi-heure avant de craquer (53-10). Les Agenais viendront également avec cet état d’esprit, sans avoir rien à perdre. Ce qu’ils ont réussi est beau. Ils ont bataillé toute la saison, peu de monde pensait qu’ils se maintiendrait et ils ont réussi à le faire de fort belle manière grâce à leurs qualités de jeu. C’est la fin d’une belle saison pour eux, des joueurs vont partir, certains issus du club comme Antoine Erbani ou Pierre Fouyssac. Ils voudront donc se faire plaisir et connaître une belle sortie. C’est pour cela qu’il faut faire très attention à eux, quand bien même ils ont fait la fête toute la semaine.

Antoine Erbani (SU Agen)

Antoine Erbani (SU Agen)Icon Sport

Le danger n’est-il pas pour le Racing 92 de se laisser emporter dans ce rugby débridé ?

R.T. : Dans l’équipe, il y aura soit des jeunes soit des vieux ! Et ce sera à nous les anciens de cadrer tout ça pour ne pas tomber dans le hourra rugby. Les Agenais vont jouer tous les ballons et si nous faisons n’importe quoi, cela peut vite être dangereux. Pour ma part, je devrai structurer le jeu, calmer tout le monde et construire le match petit à petit.

" Vu mon âge, ce sera compliqué de revenir en Top 14"

Sur un plan personnel, c’est peut-être la dernière fois que vous porterez le maillot du Racing 92…

R.T. : Je me dis en effet que c’est peut-être mon dernier match de Top 14. Je ne sais pas si je remonterais un jour avec Mont-de-Marsan. Et vu mon âge (34 ans, ndlr), ça sera compliqué d’y revenir ! On n’en parle pas trop, mais ce sera aussi le dernier match en professionnel de Benjamin Dambielle. On aura la chance de le jouer ensemble et c’est un beau clin d’œil. Avant de se retrouver au Racing 92, on a porté tous les deux les couleurs de La Rochelle, on a vécu de beaux moments là-bas et samedi, on va quitter le Top 14 en même temps. On doit se servir de ça pour faire un bon match.

Benjamin Dambielle, l'ouvreur du Racing

Benjamin Dambielle, l'ouvreur du RacingIcon Sport

Est-ce une motivation supplémentaire pour vous de participer au "jubilé" de Benjamin Dambielle, votre ami et le parrain de votre fille ?

R.T. : On pensait l’avoir déjà fait à Toulouse quand nous étions rentrés tous les deux en fin de partie ! Mais on a une autre occasion de jouer un match ensemble et c’est super. Dambi, c’est quelqu’un dont il faut saluer l’état d’esprit car il est incroyable. Il n’a pas trop joué cette année mais son comportement est toujours irréprochable. Il continue de travailler, il ne se plaint jamais et il est toujours là pour aider les coéquipiers. Des joueurs comme lui, il n’y en a plus beaucoup. C’est pour cela que j’espère de tout cœur qu’on lui offrira une belle sortie pour son dernier match professionnel.

Contenus sponsorisés