Icon Sport

Steyn envoie son ex-futur club en Pro D2

Steyn envoie son ex-futur club en Pro D2
Par Rugbyrama

Le 29/04/2018 à 09:00Mis à jour Le 30/04/2018 à 11:34

Remplaçant au coup d’envoi, le Sud Africain s’est distingué par deux coups de pieds qui ont éteint les derniers espoirs brivistes. Du coup, en Corrèze, il n’ira pas.

Morné Steyn a fait la démonstration à ses dirigeants du Stade Français qu’il préférait vivre à Paris plutôt qu’en Corrèze. Il a scellé le sort des Brivistes en deux coups de pieds. Sa touche monumentale de cinquante mètres (73e) frappée jusqu’à dix mètres de la ligne corrézienne a impulsé une situation dangereuse. Il a conclu cette séquence éclair d’incursion d’un drop frappé trente-cinq mètres en face. Il venait à peine de remplacer Jules Plisson une minute auparavant.

Son entrée a été limpide. Les Brivistes devaient marquer deux fois pour combler huit points. C’était plié. En plantant ce dernier clou dans leur cercueil, le Sud-Africain a déchiré le contrat qui devait le lier à eux dés la saison prochaine. Ayant épuisé ses trois années à Paris, il avait imaginé prolonger son séjour en France en Corrèze.

La clause libératrice prévue dans le cas de la relégation sera actionnée. Et sa situation parisienne a évolué mécaniquement de façon positive depuis le choix des dirigeants parisiens de recruter leur futur manager Heyneke Meyer. Les deux Sud-Africains ont un passé dans lequel ils ont très bien fonctionné ensemble. Au sujet du départ de Steyn, Heyneke Meyer avait déclaré au moment de son intronisation qu'"on ne ferait rien d’illégal pour le garder. Nous ne casserons pas son contra". Il n’y a plus de contrat. Le cas de la présence de l’ouvreur sud africain dans la future équipe se pose évidemment.

Par Guillaume Cyprien

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés