Icon Sport

Raconte-moi ton essai : Malié : "Il faut s'attendre à tout"

Raconte-moi ton essai : Malié : "Il faut s'attendre à tout"
Par Rugbyrama

Le 31/01/2018 à 18:37Mis à jour Le 01/02/2018 à 17:43

Ce week-end, l'arrière de la Section Paloise a inscrit un essai décisif pour son équipe. Lui qui se décrit comme passeur marque là son deuxième essai de la saison. Grâce à sa performance, Pau s'impose 40 à 5 à Jean Bouin.

On joue la 18e minute de jeu quand la Section Paloise investi les 22 mètres parisiens. Les hommes de Simon Mannix font un excellent début de match, puisqu'ils mènent 5-0 et se montrent dangereux.

Simon Mannix - Pau

Simon Mannix - PauIcon Sport

Thibault Daubagna, à 5 mètres de l'en-but, décide d'écarter le jeu, et c'est à cet instant que Charly Malié intervient. "J'aime bien être très en retrait par rapport au jeu, tout en restant proche du 10. De là, je peux voir les intervalles, alors je rentre dans la ligne d'attaque pour créer un surnombre."

Charly Malie (Pau) vs Stade Français le 28/01/2018

Charly Malie (Pau) vs Stade Français le 28/01/2018Icon Sport

Jusque-là, tout se passe comme prévu. Colin Slade distribue pour Daniel Ramsey, qui possède deux coéquipiers sur les extérieurs, pour seulement un défenseur. Mais le deuxième ligne oublie Malié et Votu et repique intérieur. "À ce moment-là, je me dis punaise ! Puis je vois que Conrad Smith relève le ballon pour Thomas Domingo donc je me replace. Il porte le ballon avant de le donner à Benson Stanley, et le défenseur parisien décide de monter fort."

Charly Malie et Benson Stanley (Pau) vs Stade Français le 28/01/2018

Charly Malie et Benson Stanley (Pau) vs Stade Français le 28/01/2018Icon Sport

Le centre reçoit la passe légèrement dans son dos, et sous la pression de Tony Ensor il tente une passe dans le dos pour Charly Malié qui se retrouve décalé en bout de ligne. "Avec la qualité des joueurs qui composent ce championnat, il faut s'attendre à tout, donc j'étais prêt à recevoir cette passe. Ensuite, je sais que je vais aller au bout, j'aurais eut le moindre doute, j'aurais donné le ballon à Watisoni Votu."

Tony Ensor - Stade Francais (Stade Français/Pau)

Tony Ensor - Stade Francais (Stade Français/Pau)Icon Sport

Un essai décisif

"C'est un essai très important parce qu'on sort d'une longue action avec beaucoup de temps de jeu. Il y a eu plusieurs turnovers et l'action aurait pu aboutir d'un côté comme de l'autre." Une action qui après plusieurs cafouillages sourit aux Béarnais. "Cet essai leur a fait beaucoup de mal, mais malgré le score, c'était un match très difficile. Cet essai reflète notre jeu parce que d'abord, on défend bien, ensuite, on met en place notre jeu de mouvement pour faire vivre le ballon."

" C'est l'année ou jamais, on serait bête de se priver d'une belle saison"

Au delà de ce dernier match l'arrière de la Section est également revenu sur la fin de saison qui attend les Palois. "On a un bon groupe qui vit bien. On serait bête de se priver d'une belle fin de saison. On est dans les clous en championnat. On veut gagner la Coupe d'Europe. Cette saison, on dirait que tout est fait pour nous, la finale se joue à deux heures de Pau."

Votu Watisoni (Pau) vs Stade Français le 28/01/2018

Votu Watisoni (Pau) vs Stade Français le 28/01/2018Icon Sport

Néanmoins, l’international Espagnol reste lucide. "Jouer un quart de finale contre une équipe française, c'est dur parce qu'on se connaît. Après, on a eu un magnifique cadeau de Noël avec ce nouveau stade. Il y a du monde et beaucoup de bruit. Le club se donne les moyens d'exister à nous de bien lui rendre."

Propos recueillis par Baptiste Barbat.

Contenus sponsorisés
0
0