Icon Sport

Pau, l'excellente affaire

Pau, l'excellente affaire

Le 28/01/2018 à 14:17Mis à jour Le 29/01/2018 à 09:30

La Section Paloise a ridiculisé le Stade Français ce dimanche au stade Jean-Bouin (5-40). Les parisiens on pris une sacrée déculottée à domicile. Pau se rapproche gentiment des phases finales de Challenge Cup.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Greg Cooper avait certainement imaginé une autre fin pour son aventure parisienne. Pour sa dernière avec le Stade français, le technicien neo-zélandais a vu son équipe boire le calice jusqu’à la lie (5-40). Sur un terrain abominable, les Palois ont réussi leur pari du rugby total, dominant de la tête et des épaules la rencontre avec six essais inscrits pour un seul encaissé, en fin de match.

Greg Cooper (Coach du Stade Français)

Greg Cooper (Coach du Stade Français)Icon Sport

Les phases finales sont de nouveau d’actualité pour la Section grâce à ce succès bonifié, au contraire du Stade français qui n’a plus que le maintien comme objectif en Top 14.

Vu le champ de boue qui faisait office de pelouse ce dimanche à Jean-Bouin, bien peu de gens auraient parié sur un tel scenario. En allant chercher Pau sur un rugby débridé et décousu qui convient parfaitement aux Béarnais, les Parisiens se sont trompés et ont payé un lourd tribut. Ils ont tout simplement été contrés dans à peu près tous les secteurs.

Mêlée Pau - Stade Française

Mêlée Pau - Stade FrançaiseIcon Sport

Plombé par un carton jaune rapide (3e) et un essai de Stanley quelques minutes plus tard (9e), le Stade français a définitivement perdu pied à l’issue d’une séquence de jeu de près de quatre minutes ô combien énergivore, faite de ballons tombés et de contres et conclue par Malié sur une passe claquée géniale de Stanley (17e).

Romain Martial - Stade Francais, Stanley Benson - Pau et Waisea Nayacalevu - Stade Francais

Romain Martial - Stade Francais, Stanley Benson - Pau et Waisea Nayacalevu - Stade FrancaisIcon Sport

La Section sur un nuage

Dans la préparation du match, Simon Mannix et son staff ont mis en place une défense aux montées très rapides qui s’est révélée des plus efficaces eu égard aux nombreux ballons tombés et interceptions paloises, dont s’est notamment nourri Votu, auteur de l’essai du K.O (27e). Une défense parfaitement organisée qui n’a même pas sourcillé quand Pau s’est retrouvé à treize suite à deux cartons jaunes successifs, sévères, contre Smith (48e) et Lespiaucq (54e).

Quentin Lespiaucq - Pau

Quentin Lespiaucq - PauIcon Sport

Pire, les partenaires de Colin Slade, excellent dans l’animation, se sont même offerts le luxe d’humilier le Stade français à la toute fin de cette double infériorité numérique en inscrivant un essai par Ramsey (59e).

Yobo a évité à son équipe en fin de partie (73e) de terminer fanni mais la déconvenue reste totale pour les Stadistes, qui ont dit un bien triste au revoir à leur futur ex-entraîneur Greg Cooper.

Daniel Ramsay - Pau et Jimmy Yobo - Stade Francais

Daniel Ramsay - Pau et Jimmy Yobo - Stade FrancaisIcon Sport

Ils tenteront, sans lui, de maintenir leur place en Top 14 puisque tout espoir de qualification en phases finales s’est envolé ce dimanche. Il leur restera également un quart de finale de Challenge Cup à jouer… au Hameau, face à une équipe paloise en grande forme actuellement et qui s’est replacée dans la course au top 6.

0
0