Icon Sport

Paris mobilisé !

Paris mobilisé !

Le 23/03/2018 à 13:49Mis à jour Le 23/03/2018 à 13:56

Opposé à Toulouse samedi (14h45) à l’occasion du Clasico, le Stade Français poursuit son opération maintien en TOP 14. À cette occasion, les supporters parisiens sont invités à se mobiliser derrière leur équipe pour échapper à la relégation.

"Mobilisation générale !" La campagne de communication du Stade Français Paris ne peut pas être plus claire avant la réception de Toulouse, samedi à Jean-Bouin (14h45), à l’occasion de la 22ème journée du TOP 14. Cet appel aux supporters, qui concerne également les prochains matchs à domicile face à l’ASM Clermont Auvergne puis contre Brive, est relayé sur les réseaux sociaux par le #ParisMobilisé. Même la maire de Paris Anne Hidalgo y est allée de son petit tweet : "Oui ! On vous aime et on vous soutient le Stade Français !"

" On a une petite appréhension mais on reste confiants, Sekou Macalou "
Sekou Macalou face au Racing 92.

Sekou Macalou face au Racing 92.Icon Sport

Il est vrai que le club du milliardaire allemand Hans Peter Wild aura besoin d’un puissant élan populaire derrière lui pour sauver sa peau dans l’élite. Si la dernière victoire à domicile contre le Castres Olympique (23-17) et le bon match face au Racing 92 (28-22) ont fait un bien fou au classement comme dans les têtes, le plus dur reste sans doute à venir. Et cela dès samedi face aux Haut-Garonnais ! "On va aborder cette rencontre avec de la confiance et de l’envie, confie le troisième-ligne international Sekou Macalou. On va jouer avec nos armes en sachant qu’on n’y a pas trop droit à l’erreur avec Oyonnax qui fait une belle remontée (l’USO est revenu à deux points de Paris après quatre victoires consécutives, ndlr), Agen et Brive qui gagnent des matches. Du coup, on a une petite appréhension mais on reste confiants. Bien sûr, je regarde le calendrier mais le plus important c’est de gagner nos matchs."

Jonathan Danty (Stade Français) vs SU Agen

Jonathan Danty (Stade Français) vs SU AgenIcon Sport

"Ce n’est pas parce qu’on a le sourire et qu’on prend du plaisir ensemble sur le terrain qu’on est sereins." Jonathan Danty

Douzièmes avec deux et cinq longueurs d’avance sur Oyonnax (13e) et Brive (14e), les Parisiens sont toujours dans l’urgence d’accrocher des points. A égalité au classement avec Agen (32 points), la formation de Julien Dupuy et Olivier Azam affiche une dynamique moins positive que l’USO et le SUA. Seul le CAB fait pire avec cinq défaites sur les cinq derniers matchs. "Aujourd’hui, rien est assuré, rappelle le trois-quarts centre Jonathan Danty. On pense au maintien. Ce n’est pas parce qu’on a le sourire et qu’on prend du plaisir ensemble sur le terrain qu’on est sereins. On est conscients qu’il y a beaucoup de boulot et que la route est encore longue pour le maintien. Mais l’essentiel, c’est d’y croire."

" On s’est dit qu’on ne regarderait pas les autres, Robert Mohr"
Robert Mohr (Directeur Sportif du Stade Français)

Robert Mohr (Directeur Sportif du Stade Français)Icon Sport

Alors que l’arrivée de Heyneke Meyer comme entraîneur principal et directeur sportif a été officialisée cette semaine, le Stade Français retrouve un brin d’optimisme. "On s’est dit qu’on ne regarderait pas les autres, explique le Directeur Sportif Robert Mohr. Si on gagne nos matches, on restera à notre place. On a des joueurs importants qui reviennent avec Paul (Gabrillagues) et Sergio (Parisse). On a presque vidé l’infirmerie (rires). Ça fait quand même plaisir d’avoir un tout petit peu le choix et de pouvoir aligner presque la meilleure équipe. C’est un sentiment qu’on n’a pas souvent eu cette année. Ça fait qu’on est impatient de jouer samedi." Une impatience qui ne devra pas faire oublier aux Parisiens que Toulouse (3e), large vainqueur au match aller (53-17), débarquera à Jean-Bouin en très grande forme (quatre victoires lors des cinq derniers matches, ndlr)…

Contenus sponsorisés
0
0