Getty Images

Lyon enchaîne face à Brive (29-14)

Lyon enchaîne
Par Eurosport

Le 02/09/2017 à 20:34Mis à jour Le 02/09/2017 à 21:39

TOP 14 - Lors de la 2e journée du Top 14, Lyon est venu à bout de Brive (29-14). Le LOU confirme son succès de la première journée face au Stade français. Les Rhodaniens sont deuxièmes du championnat.

Le LOU est déjà dans son jardin à Gerland. L’ancien temple de l’Olympique Lyonnais, réaménagé et rebaptisé « Matmut Stadium » à l’intersaison, a souri aux hommes de Pierre Mignoni. Pour sa première à domicile de la saison, Lyon a pris le dessus sur Brive (29-14), à l’issue d’un match pauvre en envolées mais globalement maîtrisé par les locaux. Si la première période a accouché d’un duel de buteurs et d’un score de parité (9-9), la seconde a très vite tourné à l’avantage du LOU, revigoré par un éclair de Baptiste Couilloud (45e). Lyon poursuit son bon début de saison avec ce deuxième succès consécutif. Tout l’inverse de Brive, parfois méconnaissable dans cette partie.

Et Couilloud chassa l’ennui…

Il n’y a eu de feu d’artifice que pour l’inauguration du nouveau Gerland ce soir à Lyon. Le rugby spectacle n’était visiblement pas au menu des festivités. Sous les yeux du Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, l’ancien Maire de Lyon, venu admirer ce Matmut Stadium décoré en rouge et noir, les deux équipes ont passé les quarante premières minutes à se cadenasser. Lionel Beauxis répondant au pied à Gaëtan Germain, et vice versa.

Mais la lumière est finalement venue de Baptiste Couilloud. La pépite lyonnaise a fait parler son sens du jeu dès la reprise en partant au ras d’un ruck, à hauteur de la médiane. Le soutien de Jean-Marcelin Buttin, après une percée de près de 40 mètres, lui a permis de se replacer et de conclure son festival en relevant le ballon près de la ligne briviste. Encore une subtile inspiration, du haut de ses 20 ans, qui a brutalement réveillé et décomplexé ses coéquipiers.

Inquiétant Brive

En moins d’un quart d’heure, Lyon a alors bien failli se mettre dans la poche un bonus offensif pourtant inimaginable au retour des vestiaires. Après le deuxième essai signé Palisson (56e), Brive s’est complètement éteint. Sans la rentrée de Lobzhanidze, le CAB aurait peut-être d’ailleurs coulé dans cette partie. S’il a sauvé, de justesse, un ballon chaud dans son en-but (63e), l’international géorgien a aussi converti la seule réelle occasion d’essai des Corréziens (70e). Insuffisant toutefois pour rentrer avec le moindre point de leur déplacement dans le Rhône.

Malgré pas moins de dix changements dans son XV de départ après la défaite contre le Stade Rochelais, le CAB s’est montré bien trop imprécis et indiscipliné pour surprendre une équipe lyonnaise en pleine confiance. Il y a pourtant trois semaines, en match de préparation, Brive s’était largement imposée face au LOU (38-10). Mais la dynamique de la séduisante intersaison est restée aux vestiaires. Les troupes de Nicolas Godignon ont déjà le feu aux fesses avant de recevoir le Racing samedi prochain.

Contenus sponsorisés