Icon Sport

Les Racingmen ont pu préparer Brive bien au chaud

Les Racingmen ont pu préparer Brive bien au chaud

Le 01/03/2018 à 09:52

Pendant que les équipes du Top 14 ont greloté cette semaine sur les terrains d’entraînement, le Racing 92 a pu préparer la réception de Brive de façon optimale, dans le confort et la douceur de la U Arena.

Le Racing 92 a annoncé la couleur dès la fin de la semaine par communiqué : "En raison des conditions climatiques qui touchent la France cette semaine, tous les entraînements se dérouleront à la U Arena". Pourquoi en effet braver les températures sibériennes enregistrées ces derniers jours au Plessis-Robinson (jusqu’à -8° et un ressenti pouvant descendre à -13°) et partout ailleurs dans l’hexagone quand on peut faire la même chose en mieux bien au chaud ?

"On travaille beaucoup plus sérieusement et on peut passer bien plus de temps sur les détails, explique Laurent Travers. Quand les températures extérieures sont très basses, le joueur a froid et cela se ressent sur sa concentration. Il y a également un impact au niveau des chocs car on a moins envie de passer au sol, de percuter et de plaquer. Tout cela rejaillit sur la performance globale de l’entraînement. Le fait de pouvoir travailler à l’intérieur est donc appréciable". Ne disposant pas d’un outil semblable, les Brivistes ont certainement connu une semaine de préparation moins idyllique.

" Un grand luxe"

Il ne faut pas avoir une thèse en psychologie pour comprendre que n’importe quel rugbyman est bien plus enclin à faire du rab en tous genres (tirs au but, mêlées, touches…) quand il n’a pas les doigts et le bout de nez glacés et que le terrain sur lequel il répète n’est pas dur comme de la pierre. Cette semaine, les Ciel et Blanc ont pu prendre le temps de paufiner au mieux la stratégie qu’ils adopteront samedi face à l’avant-dernier du championnat et se sont même permis une petite pause récréative avec les basketteurs de Nanterre mercredi.

En cette période de grand froid, disposer d’un toit et d’une enceinte chauffée pour jouer au rugby se révèle être un sacré privilège, ce que confirme l’arrière Brice Dulin : "C’est un avantage et un grand luxe pour nous. On reste concentré uniquement sur le jeu et ce qu’on veut mettre en place sans se préocuper du froid et de si on va subir ou non l’entraînement. On est conscient de cette chance et du fait que les adversaires seront très contents de jouer chez nous en hiver dans les saisons à venir". En attendant, ce sont bien les Franciliens qui se délectent quand les autres se gèlent les orteils.

Contenus sponsorisés
0
0