Getty Images

Les enjeux de la 22e journée

Les enjeux de la 22e journée
Par Rugbyrama

Le 21/03/2018 à 10:16

Maintien, phase finale, le grand sprint final est lancé à 5 journées de la fin de la phase régulière. Ce week-end, comme les 5 prochains, on aura droit à des confrontations directes en haut et en bas du tableau.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

L’affiche pour le maintien : Brive – Agen (samedi 18h45)

Brive, lanterne rouge depuis la victoire d’Oyonnax face à Toulon, reçoit Agen 11e. Les Agenais, défaits à domicile par Bordeaux voudront renouer avec le succès face à des Brivistes qui restent sur 6 défaites consécutives. Avant cette rencontre de la peur, seuls 5 points séparent les deux équipes. Une victoire en terre corréziennes et Agen ramènerait un succès attendu depuis 7 ans.

Fabien Sanconnie de Brive et Antoine Miquel d'Agen

Fabien Sanconnie de Brive et Antoine Miquel d'AgenIcon Sport

Les affiches pour les phases finales : Lyon – Racing (dimanche 21 h), Montpellier – Castres (samedi 20h50)

4 des 7 premiers se rencontrent directement samedi et dimanche. Dans la première confrontation, le LOU septième, à égalité de points avec trois équipes, reçoit le Racing 92, deuxième du classement. Les Racingmen possèdent 6 longueurs d’avance sur les Lyonnais. Un troisième revers à domicile mettrait sûrement les Rhodaniens hors de la course au top 6. Défaits à l’aller 17-20, les hommes de Jacky Lorenzetti voudront confirmer leur place de dauphin.

Dans la seconde confrontation, Castres huitième se déplace chez le leader montpelliérain. Invaincu à domicile, 10 victoires en 10 matchs, les hommes de Vern Cotter sont intraitables chez eux. En jeu pour les Héraultais, la place de leader qu’ils occupent depuis 15e journée. Du côté des Castrais, il faudra ramener des points pour ne pas voir le wagon des phases finales s’éloigner.

Lyon's players celebrate their victory at the end of the French Top 14 rugby union match between Racing Metro 92 and Lyon Olympique Universitaire (LOU) on September 30, 2017, at the Yves du Manoir stadium in Colombes

Lyon's players celebrate their victory at the end of the French Top 14 rugby union match between Racing Metro 92 and Lyon Olympique Universitaire (LOU) on September 30, 2017, at the Yves du Manoir stadium in ColombesGetty Images

Les 4 autres affiches du week-end verront des oppositions entre des équipes aux différents objectifs. La Rochelle – UBB (samedi 14h45), Stade Français – Stade Toulousain (samedi 16h45), Pau – Oyonnax (samedi 18h45) et Toulon – Clermont (samedi 16h50)

La Rochelle – UBB (samedi 14h45)

Dans cette rencontre, La Rochelle reçoit l’UBB. Bordeaux-Bègles, actuellement 10e, est la seule équipe à ne plus rien jouer en cette fin de saison. Distancés dans la course aux phases finales, les hommes de Rory Teague sont aussi quasiment assurés du maintien. De leur côté, les Rochelais, auteur d’une première partie de saison tonitruante, ont connu une baisse de régime. Victorieux ce week-end, après 4 défaites consécutives, les hommes de Patrice Collazo doivent s’imposer pour espérer voir les phases finales en fin de saison.

Stade Français – Stade Toulousain (samedi 16h45)

Le classique du rugby français arrive au moment où les deux équipes ont des trajectoires différentes. Les Parisiens, actuellement 12e luttent pour le maintien. Afin de ne pas se retrouver dans la zone rouge début mai, ils se doivent de remporter leurs 3 derniers matchs à domicile. Toulouse, 3e, est la seule équipe des 7 premiers à se déplacer avec le Racing. Afin de ne pas redescendre au classement, les hommes d’Ugo Mola voudront bonifier ce déplacement.

Pau – Oyonnax (samedi 18h45)

Opposition entre une équipe prétendante aux phases finales, et une qui luttent pour le maintien. Défait pour la première fois en 2018 la semaine dernière à Clermont, les Palois doivent gagner pour rester parmis les 6 premiers. Sans Colin Slade, ils devront venir à bout d’une valeureuse équipe d’Oyonnax. Après 4 victoires consécutives, les joueurs de l’Ain ont enfin quitté la place de dernier du top 14. Place qu’ils occupaient depuis la 9e journée. Une victoire à Pau leur permettrait sûrement de sortir de la zone rouge.

Silvère Tian (Oyonnax), face à Pau - 7 octobre 2017 (Top 14)

Silvère Tian (Oyonnax), face à Pau - 7 octobre 2017 (Top 14)Getty Images

Toulon – Clermont (dimanche 16h50)

C’est l’une des affiches que l’on a l’habitude de voir dans les finales en fin de saison, Toulon face à Clermont. Une affiche entre deux clubs qui ont raflé la quasi-totalité des titres ces dernières saisons. Aujourd’hui c’est un duel entre une équipe de haut de tableau, Toulon 4e, et une de milieu de tableau, Clermont 9e. La dernière victoire clermontoise sur la rade remonte à 2011. Avec une victoire, ce week-end, les hommes de Franck Azéma pourraient avoir l’espoir de revenir sur le wagon de tête. Au contraire, une défaite serait synonyme de fin d’un quelconque enjeu dans le championnat.

Contenus sponsorisés
0
0