Icon Sport

Le Racing s'accroche à sa deuxième place apres sa victoire contre l'UBB

Le Racing en patron à Bordeaux

Le 29/04/2018 à 14:46Mis à jour Le 29/04/2018 à 19:15

Pragmatique, le Racing s’est offert l’UBB à Chaban-Delmas (39-15), dans l’avant dernier-match de cette 25e journée de TOP 14. Avec un bonus offensif comme cerise sur le gâteau. Voilà le club francilien en position idéale pour éviter les barrages.

Il pourrait bien coûter très cher au moment de faire les comptes, samedi prochain, à l’issue de la 26e et dernière journée de la phase régulière. Et de déterminer qui sera le deuxième club qualifié directement pour le dernier carré, après Montpellier hier soir. Le bonus offensif, perdu à la 77e mais arraché à nouveau à une minute de la sirène sur un dernier effort conclu par Nakarawa (79e), place désormais le Racing dans le costume de favori à la 2e place du TOP 14. Pourtant, cette victoire à cinq points a mis un temps fou à se dessiner. En tête de six petits points à la pause (6-0), le Racing a fait la différence en seconde période. Bien aidé par les maladresses de Baptiste Serin. Pour ne citer que lui.

Antonie Claassen (Racing 92)

Antonie Claassen (Racing 92)Icon Sport

Le Racing profite des offrandes

Etincelant lors de sa dernière sortie à Chaban, face à la Section Paloise, pour sa 100e sortie sous le maillot girondin, Baptiste Serin s’est aussi montré décisif ce dimanche. Mais pour l’équipe adverse, cette fois. Fautif sur les deux premiers essais des coéquipiers de Dan Carter, le demi-de-mêlée international a mis le Racing sur les rails. D’abord en déviant une passe sautée d’Henry Chavancy vers son en-but (47e). Puis en voyant une passe hasardeuse interceptée par Juan Imhoff, pour un essai en contre de 70 mètres à l’heure de jeu. Serin, l’arbre qui cache la forêt. Tout le collectif de l’Union-Bordeaux-Bègles a pêché dans les fondamentaux, pour la dernière de la saison dans son jardin.

Si Teddy Thomas (65e) et, à nouveau, Juan Imhoff sur une interception (71e), ont alourdi la marque dans la foulée, face à une équipe de Bordeaux qui n’avait strictement rien à jouer ce dimanche, les hommes du duo Travers-Labit ont bien failli se mordre les doigts dans le money-time. La faute à un relâchement dont l’UBB a profité pour sauver l’honneur (Dubié, 75e) puis enlever le point de bonus offensif à leurs adversaires du jour (Dufour, 77e). Avant que Nakarawa, sur la dernière action du match, remette finalement son équipe dans les clous d’un succès bonifié si précieux, dans la course aux demies.

Leroy Houston de Bordeaux vs Racing

Leroy Houston de Bordeaux vs RacingIcon Sport

Sérieuse inquiétude pour Machenaud

Si rien n’est encore fait mathématiquement, le Racing semble désormais mieux armé que Toulon, et Toulouse (qui reçoit le Stade Rochelais en clôture de cette 25e journée, à 16h50) pour valider son billet direct pour les demies. Car les Franciliens auront l’avantage, samedi prochain, de recevoir une équipe d’Agen déjà maintenue quand, dans le même temps, Toulon devra défier Pau au Hameau et Toulouse affronter Clermont, également à l’extérieur. Il faudrait un sans-faute du Stade Touloulain pour priver les Ciel et Blanc de la place de dauphin du MHR.

Maxime Machenaud (Racing 92)

Maxime Machenaud (Racing 92)Icon Sport

Mais le Racing a peut-être perdu gros aussi, lors de ce déplacement en Gironde. Maxime Machenaud, entré en jeu en début de seconde période pour pallier un protocole commotion d’Iribaren (52e), a dû quitter ses partenaires onze minutes plus tard, raccompagné par les soigneurs sur le banc. A cause d’un genou douloureux. Le staff redoute une torsion pour le n°9 du XV de France pendant le dernier Tournoi des 6 Nations. Les examens confirmeront, ou non, une éventuelle absence des terrains au plus mauvais des moments. A 13 jours notamment d’une finale de Champions Cup face au Leinster. Le compte à rebours est lancé.

Contenus sponsorisés
0
0