Icon Sport

Le Racing 92 s'en sort en fin de match face à Pau (23-20)

Le Racing 92 joue à se faire peur

Le 04/11/2017 à 20:22Mis à jour Le 04/11/2017 à 21:29

TOP 14 - Opposés samedi à des Palois qui savent voyager en ce début de saison et qui restaient sur deux succès en déplacement, les Racingmen ont dû batailler jusqu'au bout pour prendre le dessus. C'est finalement un essai de Marc Andreu à deux minutes de la fin qui leur a offert la victoire et qui leur permet de passer Bordeaux-Bègles au classement, à l'issue de cette 9e journée.

Que c'était chaud ! Le Racing 92 s’est imposé de justesse 23-20 à Colombes face à Pau. L’essai de la victoire a été inscrit par Andreu à deux minutes du coup de sifflet final, alors que la Section paloise évoluait à 13 contre 15.

Passés près d’un succès en déplacement, les Béarnais, particulièrement solides au sol, se contentent d’un bonus défensif mérité lors de ce match haché par les nombreux en-avants.

A défaut d’un rugby endiablé, Franciliens et Palois auront respecté leur ADN hivernal en proposant engagement et suspense. Le mano a mano des deux buteurs Machenaud et Slade (respectivement 3 et 5 pénalités) a d’abord donné à Pau une option sur la victoire finale avant que Pat Lambie ne renverse le tout.

Pat Lambie a effectué ses débuts avec le Racing 92, samedi à Colombes, face à Leicester - 14 octobre 2017

Pat Lambie a effectué ses débuts avec le Racing 92, samedi à Colombes, face à Leicester - 14 octobre 2017Getty Images

A deux minutes du terme, l’entrant sud-africain a eu la clairvoyance d’opter pour une passe au pied côté opposé après pénal’touche et alors que les siens évoluaient à 15 contre 13. Andreu, démarqué, captait et aplatissait dans l’en-but avant que ce même Lambie ne convertisse pour ce 23-20 final qui n’offrait que le bonus défensif aux Palois.

Les deux cartons jaunes changent tout

Pourtant, les joueurs de Simon Mannix avaient mis les critères requis pour venir s’imposer chez les Ciel et Blanc. Défense ordonné et grattages au sol étaient probants. L’essai de Halaï (53e) après une pénalité rapidement jouée à la main par Daubagna dans les 22 mètres adverses avait répondu à celui de Nakarawa (37e) suite à un pilonnage prolongé.

Si la conquête et la discipline avaient été au niveau du jeu d’occupation ou face aux poteaux de Colin Slade, alors les joueurs des Pyrénées-Atlantiques seraient repartis des Hauts-de-Seine avec les quatre points de la victoire. Mais les deux cartons jaunes infligés à Smith et Malié (71e et 76e) ont rendu la tâche plus aisée à un Racing 92 en panne de solutions offensives.

Après s’être déjà fait peur à domicile contre l’UBB lors de la précédente journée, les hommes de Labit et Travers ont encore dû courber l’échine pour glaner ce deuxième succès à domicile ; le 5e cette saison. Cinq comme le classement des Franciliens avant la suite des rencontres de cette 9e journée. Encore passés près de la correctionnelle, ils mettent leurs adversaires du jour à cinq points.

Contenus sponsorisés