AFP

Labit : "Si Clermont ne se qualifie pas, on aura éliminé un concurrent très sérieux pour le titre"

Labit : "Si Clermont ne se qualifie pas, on aura éliminé un concurrent très sérieux pour le titre"
Par Rugbyrama

Le 10/01/2018 à 12:09Mis à jour Le 10/01/2018 à 14:05

Le Racing 92 a marqué les esprits en corrigeant Clermont (58-6), sa plus large victoire depuis sa remontée en Top 14 en 2009. Son entraîneur des trois-quarts Laurent Labit a particulièrement savouré la manière et espère que les Ciel et Blanc enchaîneront dimanche contre le Munster.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Rugbyrama : Comment avez-vous analysé cette victoire record contre Clermont ?

Laurent Labit : On a réalisé une prestation très sérieuse et solide. C’est ce qu’on avait demandé aux joueurs car c’était le match piège par excellence. Toute la semaine, les médias avaient beaucoup relayé les difficultés actuelles de Clermont et tous ses blessés et ses absents. C’était le meilleur moyen pour nous de se prendre le tapis et de jouer dans le désordre en pensant que ça serait facile. On a été costaud et solide et c’est une satisfaction car cela nous est rarement voire jamais arrivé de l’être de la première à la quatre-vingtième minute. On peut évidemment s’attarder sur l’opposition de Clermont mais je préfère retenir le match du Racing 92 avec 19 JIFF sur la feuille de match dont 10 joueurs formés au club.

Contrairement aux derniers matchs, le spectacle était cette fois au rendez-vous…

L.L. : On doit prendre la mesure de cette nouvelle enceinte (la U Arena, ndlr) et du jeu qu’on souhaite mettre en place depuis quelques temps déjà. On avait essayé contre Toulouse (23-19, ndlr) mais on n’avait réussi à le faire que vingt minutes avant de se mettre la pression tout seul. Là, on était déterminé à faire un grand match et on l’a fait de la première à la dernière minute. Cela restera une référence pour nous et cela nous permet aussi de démarrer la semaine avec beaucoup de confiance avant de reprendre la Coupe d’Europe, qui est un objectif prioritaire pour nous, même si on sait que l’opposition sera différente dimanche face au Munster.

Maxime Machenaud (Racing 92) lors du match contre l'ASM Clermont le 07/01/2018

Maxime Machenaud (Racing 92) lors du match contre l'ASM Clermont le 07/01/2018Icon Sport

Quel est, en tant que responsable des trois-quarts du Racing 92, votre regard sur le jeu de mouvement produit par votre équipe ?

L.L. : Quand on essaie depuis plusieurs mois de mettre un jeu en place et que cela se passe comme ce qu’on a vu dimanche… Dans ce championnat très difficile et relevé, on a peu d’occasions de prendre beaucoup de plaisir et d’être soulagé. Cela a été le cas pour nous dimanche soir et c’est une grande satisfaction. Ça l’est pour les trois-quarts mais aussi pour les avants et l’ensemble du collectif.

" On espère un vrai huitième de finale de Champions Cup à Leicester"

Le fait d’avoir réussi cette performance face au champion de France en titre a-t-il une saveur particulière pour vous ?

L.L. : On ne va pas se mentir ni faire de la langue de bois, si Clermont ne se qualifie pas pour les phases finales, on aura éliminé un concurrent très sérieux pour le titre. L’objectif pour nous est d’être champion donc si l’ASMCA n’est pas dans la course, c’est mieux car Clermont dans quatre mois aura sûrement un autre visage que celui d’aujourd’hui.

Qu’en sera-t-il du visage du Racing dimanche contre le Munster ?

L.L. : Ce sera à peu près le même avec aussi quelques retours de joueurs qu’on a préservé contre Clermont, notamment derrière. Je pense à Teddy Iribaren, Brice Dulin, sûrement Dan Carter et peut-être Pat Lambie. L’idée est qu’on va enchaîner deux matchs très importants de Champions Cup, avec, on l’espère, un vrai huitième de finale à disputer à Leicester.

Dan Carter (Racing 92) durant un entrainement

Dan Carter (Racing 92) durant un entrainementIcon Sport

Toulouse et Clermont ont connu des premières minutes très compliquées contre vous, comme perturbés par la U Arena et ses spécificités. Cela vous a-t-il donné des idées pour la suite ?

L.L. : Ce sera différent au fil du temps car les équipes seront habituées à venir chez nous. Toujours est-il que quand on y vient pour la première fois, c’est assez bizarre et impressionnant. Pour en avoir parlé avec nos adversaires toulousains et clermontois après les matchs, ils ont eu un temps d’adaptation un peu difficile. On sait le niveau du Munster et il sera capital de très bien entamer la rencontre.

Contenus sponsorisés
0
0