Icon Sport

L'UBB prend le dessus sur Lyon dans des conditions difficiles

L'UBB prend le dessus sur Lyon dans des conditions difficiles

Le 06/01/2018 à 16:36Mis à jour Le 06/01/2018 à 16:58

Sur le terrain gras de Chaban-Delmas, les Girondins ont dominé des Lyonnais trop brouillons pour espérer réaliser un résultat (19-10). Cette victoire permet à Bordeaux de revenir sur son adversaire du jour, en attendant les autres matchs du week-end.

Le spectacle n’a pas été au rendez-vous pour ce lever de rideau du Top 14 en 2018. Au bout d’un match ennuyant, l’Union Bordeaux-Bègles s’est imposée contre le LOU (19-10) et recolle à son adversaire du jour au classement, pour se relancer clairement dans la course aux phases finales. C’est une belle satisfaction pour le club de président Laurent Marti, secoué depuis plusieurs semaines par le départ de Jacques Brunel et la promotion de Rory Teague comme manager. Mathieu Jalibert est le grand artisan de cette victoire avec un sans-faute au pied (5/5) et une action décisive qui a mené à l’essai de Marco Tauleigne (61eme). Hormis l’essai de Jean-Marcellin Buttin contre son ancien club au bout de la rencontre (83eme), c’est un match à oublier pour le LOU.

Jalibert, c’est Mr Propre

Rory Teague a énormément de travail pour voir son équipe produire un meilleur jeu mais il y a un jeune homme qui ne semble pas connaître la pression. Mathieu Jalibert a de nouveau brillé au cœur d’un match triste, avec 14 points marqués. Il a passé ses quatre pénalités (8eme, 32eme, 43eme, 54eme) et n’a pas tremblé pour convertir la transformation suite à l’essai de Marco Tauleigne. C’est d’ailleurs ce même Mathieu Jalibert qui, d’un joli cadrage-débordement, a fini par créer la faille dans la défense lyonnaise, après plusieurs temps de jeu bordelais à l’abord de l’en-but. Son équipier et n°8 a ensuite fait parler sa puissance pour aplatir en tendant les bras. En revanche, l’UBB va croiser les doigts pour que la blessure au genou de Yann Lesgourgues, titulaire mais remplacé à la 25eme par Baptiste Serin, ne soit pas trop grave.

Le LOU complètement hors-sujet

Les Girondins auraient sûrement pu décrocher mieux que quatre points face à cette faible équipe du LOU. Les hommes de Pierre Mignoni, eux aussi bousculés par l’actualité du XV de France qui a vu leur entraîneur des avants Sébastien Bruno accepter une pige pour le VI Nations, sont passés à côté de leur match. La première ligne, Mickael Ivaldi et Alexandre Menini surtout, ont souffert. Les avants ont semblé en manque de puissance pour se mettre dans l’avancée et les arrières ont commis beaucoup trop de fautes de main, à l’image des erreurs de Thibaut Regard et Delon Armitage. L’arrière anglais est tout de même à l’origine de l’essai de Jean-Marcellin Buttin après la sirène. Les Rhodaniens vont tenter de se relancer lors de la pause européenne, contre Sale et Cardiff. La fluidité du début de saison semble ne jamais avoir existé.

Contenus sponsorisés