Icon Sport

L'antisèche : Clermont peut souffler, les Rochelais étaient trop brouillons...

L'antisèche : Clermont peut souffler, les Rochelais étaient trop brouillons...
Par Rugbyrama

Le 04/03/2018 à 19:18Mis à jour Le 05/03/2018 à 10:06

Le dernier match de cette 19ème journée de Top 14 a tenu toutes ses promesses. Les deux équipes, dans le dur actuellement, n'ont jamais fermé le jeu et ont offert un beau spectacle aux spectateurs de Marcel-Michelin. Plus réaliste sur ses temps forts, Clermont a fini par l’emporter et se rassure un petit peu, tout le contraire des Rochelais, qui se retrouvent 8ème.

Le match : Clermont se rassure, La Rochelle plonge dans le doute

On pouvait s’attendre à un round d’observation entre deux équipes en panne de confiance actuellement. Il n’en fût rien. Dès la 3ème minute, après un gros travail de Betham, tout proche d’inscrire un bel essai personnel mais dont le pied semblait avoir touché la ligne, Yato terminait le travail en bout de ligne (5-0). Pas du tout annihilés par ce début de match compliqué, les Rochelais gardaient les mêmes intentions de jeu qu’à l’accoutumé et mettaient la main sur le ballon. Judicieusement, l’équipe de Patrice Collazo profitait des espaces laissés par l’arrière garde clermontoise pour franchir par Botia tout d’abord puis par le revenant Arthur Retière et passer devant au score au profit de deux pénalités (6-5). Le duel de buteur entre Balès et Laidlaw se poursuivait et l’Écossais validait en fin de première période les efforts clermontois, notamment dans le jeu dans l’axe pour permettre à son équipe de passer devant à la pause (11-9).

Victor Vito (Stade rochelais)

Victor Vito (Stade rochelais)Icon Sport

Au retour des vestiaires, Clermont profitait une nouvelle fois d’une erreur rochelaise et d’un en-avant d’Aguillon dans ses 22 mètres. En choisissant la pénal-touche sur une pénalité dans les cordes de Laidlaw, Clermont faisait un choix ambitieux .. et payant grâce à l’essai d’Arthur d’Iturria en force.(18-12, 47ème). Au fil du match, La Rochelle s’éteignait peu à peu, enchaînant les fautes et les maladresses tout en laissant l’initiative à Clermont. Malgré 9 points d’avance grâce à nouvelle pénalité de Laidlaw, les Jaunards n’arrivaient pas à tuer le match et perdaient même leur numéro 8 Yato, touché aux cervicales et sorti à l’heure de jeu.

Franck Azéma (ASM Clermont)

Franck Azéma (ASM Clermont)Icon Sport

Heureusement pour l’équipe de Frank Azéma, les Rochelais rataient l’occasion de revenir dans le match, Murimurivalu échappant une passe aérienne de Rattez, pourtant auteur d’une très belle percée. Au courage, La Rochelle réussissait à la dernière minute à inscrire un essai synonyme de bonus défensif grâce au jeune Alldritt (21-17). Une petite satisfaction... Avec ce succès, Clermont met fin à sa série de 6 défaites consécutives et se rassure. Tout le contraire des Rochelais, qui devront batailler jusqu’au bout pour se qualifier pour les phases finales…

Le tournant du match : le choix de la pénal-touche pour Clermont

La rencontre semblait se diriger vers un duel de buteur entre Alexi Balès et Greig Laidlaw. Pourtant, les Clermontois ont préféré le risque à la sécurité. Alors que le score était encore en faveur des Rochelais, les Jaunards choisissaient d’aller en touche à 5 mètres au lieu de prendre les points. Un choix risqué mais finalement payant après qu’Arthur Iturria ait validé l’audace de son équipe en étirant parfaitement son bras et inscrire un essai salvateur. Laidlaw pouvait ensuite transformer et faire un premier break dans ce match, jusqu'alors très serré.

Alexi Balès (Stade rochelais)

Alexi Balès (Stade rochelais)Icon Sport

Le joueur : Arthur Iturria, loin des polémiques, impérial sur le terrain

Le deuxième ligne international a mis tout le monde d’accord cet après-midi. Tranchant offensivement, en témoigne son essai au retour des vestiaires, Arthur Iturria a également été précieux défensivement pour son équipe. Pourtant, son match avait mal commencé. À la 17ème minute, le Clermontois se plaignait de son épaule, après un gros plaquage. La crainte alors d’une blessure faisait trembler les spectateurs du Michelin. Rapidement remis, le deuxième ligne reprenait tout de suite sa place et son travail de l’ombre dans les rucks. Au final, une grosse performance et une belle semaine pour l’international français dont la sortie d’Edimbourg semble aujourd’hui bien loin.

Arthur Iturria (ASM Clermont)

Arthur Iturria (ASM Clermont)Icon Sport

La question : La Rochelle est-elle en danger pour la qualification ?

Les Rochelais réussiront-ils à se qualifier pour les phases finales du Top 14 ? Il y a quelques semaines, cette question aurait pu faire sourire, tant La Rochelle semblait être en avance, tant dans le jeu que comptablement. Aujourd’hui, la donne a changé pour les coéquipiers de Victor Vito. Des prestations moins abouties, une défaite à domicile la semaine dernière, et trois défaites consécutives : les Rochelais se retrouvent 8ème avant un déplacement à Pau le week-end prochain qui sent déjà la poudre. Pour autant, avec encore 4 rendez-vous à domicile notamment face à des concurrents directs, les Jaune et Noir semblent encore avoir un peu de marge pour la qualification. Mais tous les jokers ont été grillés.

Paul Arnould.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0