Icon Sport

Top 14 - Jason Eaton : "Mon état ne s’est pas amélioré comme je l’espérais"

Eaton : "Mon état ne s’est pas amélioré comme je l’espérais"

Le 03/05/2018 à 12:35Mis à jour Le 04/05/2018 à 18:20

Après quatre ans sous le maillot rochelais (93 matchs, 84 titularisations), l’ex All Black Jason Eaton, qui aura 36 ans en août prochain, s’en va vers de nouveaux horizons. Il a annoncé mercredi la fin de sa carrière.

Rugbyrama : La rencontre contre le Stade français, ce samedi, sera un peu spéciale pour vous, non ?

Jason Eaton : Oui, ce sera le dernier match pour moi à Marcel-Deflandre (il devrait le vivre en spectateur, ndlr). Il y a plusieurs semaines (le 4 mars à Clermont), j’ai été victime d’une commotion et depuis mon état ne s’est pas amélioré comme je l’espérais. Je sais que dans quelques temps, je ne serai plus joueur. Je suis en rééducation.

Que retiendrez-vous de ces quatre années passées à La Rochelle ?

J.E. : C’est une sacrée question ! La chose la plus importante pour moi durant ces quatres années, c’est d’avoir aidé le club, d’avoir contribué à le pérenniser en Top 14. Depuis la première saison, le club a grandi, il y a eu de grandes avancées. Ça a commencé à mon arrivée avec la tribune Jackson puis le centre d’entraînement. Le club est devenu de plus en plus compétitif. Je vais aussi garder avec moi la ferveur des supporters, qui montrent qu’ils sont derrière le club et peu importe où ils se trouvent à travers le monde. Ça pousse l’équipe à bien faire quand ils sont 16 000 dans le stade. J’ai aussi découvert la culture française, et spécialement la vie rochelaise. J’ai appris à parler français, même si ce n’est pas assez à mon goût (sourire).

Avez-vous une idée de quoi votre avenir sera fait ?

J.E. : Je vais encore rester quelques semaines en France avant de rentrer en Nouvelle-Zélande. Je ne sais pas encore ce que je vais faire, ce sera un nouveau départ dans la vie. Il est possible que je reste dans le monde du rugby, que j’aille dans d’autres secteurs mais pour être honnête, je ne le sais pas encore. C’est un nouveau challenge qui s’ouvre à moi.

Contenus sponsorisés
0
0