Icon Sport

Jacquet : "On n’a pas donné d’espoir aux Rochelais"

Jacquet : "On n’a pas donné d’espoir aux Rochelais"

Le 15/04/2018 à 20:24

Pour le deuxième ligne castrais Loïc Jacquet, les Tarnais ont montré plus d’envie que les Rochelais, dimanche à Marcel-Deflandre. Ce succès (26 à 18) leur permet de rester au contact pour la qualification.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Rugbyrama : Quelle a été la clé de la victoire contre La Rochelle ?

Loïc Jacquet : On n’a pas donné d’espoir aux Rochelais. Ils ont voulu marquer des essais en première mi-temps et on n’en a pas pris. D’être mené à la pause, de ne pas avoir réussi à scorer alors qu’ils ont eu beaucoup de munitions dans nos 22 mètres, peut-être qu’inconsciemment ça leur a fait du mal. L’année dernière, on menait à la mi-temps et puis on s’était fait renverser en deuxième mi-temps. On a essayé de ne pas se démobiliser. On a quand même pris deux essais mais au final, on a marqué des points. On a contenu les Rochelais quand ils avaient le ballon, on n’a pas craqué et montré qu’on avait plus envie qu’eux. Ça nous a donné de l’espoir, de la confiance, de l’énergie. Eux, ça leur a mis un coup au moral, ça s’est joué là-dessus.

Vous avez fait preuve de beaucoup de solidarité en défense, avec un rideau imperméable.

L.J : Oui, je crois que d’avoir été au pied du mur ces derniers temps, ça nous a ressoudé. On a pris conscience. Soit on continuait et la saison allait être vite terminée ; soit on relevait la tête et les manches, puis on allait au charbon. Depuis deux matchs, l’état d’esprit est bien meilleur dans le combat et forcément ça se ressent sur le terrain.

Cette victoire est la seconde pour vous dans l’histoire à La Rochelle, la précédente datait de la saison 1991-1992. Aussi, vous privez les Rochelais du point de bonus défensif, c’est une satisfaction supplémentaire ?

L.J : Pour l’aspect historique, je ne savais pas, je suis content de l’apprendre (rire). Ne pas leur laisser le bonus, c’est encore mieux pour nous. Il s’agit d’un concurrent direct aux phases finales, ça les condamne à aller faire un exploit à Toulouse. Ça ne va pas être un match facile pour La Rochelle. Nous, c’était important de gagner ici pour y croire, pour rester en vie. On a plus ou moins notre destin entre nos mains. On avait deux matchs à l’extérieur (La Rochelle et Toulon, ndlr), on a tout donné, on avait vraiment visé celui-là car Toulon, c’est costaud en ce moment. Il y avait un contexte. Tout faisait qu’il fallait qu’on gagne ici.

Contenus sponsorisés
0
0