Icon Sport

Hirèche : "Nous n'allons pas nous prendre pour des champions"

Hirèche : "Nous n'allons pas nous prendre pour des champions"

Le 03/01/2018 à 10:26Mis à jour Le 03/01/2018 à 10:41

Après la victoire face à Montpellier, le capitaine de Brive Saïd Hirèche évoque cette semaine de préparation avant la réception de Toulon ce samedi à Amédée-Domenech, avec l'ambition de remporter pour la première deux matchs d'affilée cette saison.

Rugbyrama : Comment s'est déroulée la séance vidéo de lundi ?

Saïd Hirèche : La séance a été courte et plutôt agréable. La séance vidéo est toujours plus facile après une victoire même si nous avons pu voir de nombreux détails à corriger et notamment en conquête. Face à Montpellier, c'était parfait en terme d'etat d'esprit, d'engagement, mais ce n'est pas un match référence en raison de quelques défaillances en conquête.

Vous évoquiez l'état d'esprit et l'engagement. Brive semble avoir retrouvé ses vertus, est-ce votre avis ?

S.H. : Nous avions déjà reçu des grosses équipes à Brive et nous avions déjà perdu plusieurs fois. Nous ne pouvions pas nous permettre de ne pas nous battre à 200 %. A Agen, nous avions été dominés en conquête et sur les ballons portés. Nous n'avions pas su nous adapter ni défendre, notamment car nous n'avons pas été conquérant pendant 80 minutes, même si cela n'enlève rien à la performance des Agenais. Cela ne pouvait pas se reproduire face à Montpellier, qui était premier du championnat, avec des mecs qui ont des CV impressionnants et dont le parcours cette saison est fantastique puisqu'ils ont dominé le début de saison. Nous avons su répondre présents.

Johan Snyman (Club Athlétique Brive Corrèze Limousin)

Johan Snyman (Club Athlétique Brive Corrèze Limousin)Icon Sport

Maintenant, Brive n'a pas encore réussi à gagner deux matchs consécutivement cette saison et paraît être une équipe à réaction, capable de bons matchs après des défaites. Comment dépasser cela ?

S.H. : Après la défaite à Agen, c'est ce que nous nous sommes dit. Nous devions être plus réguliers dans nos performances. Pour l'instant, nous avons réagi après avoir reçu une claque. C'est bien d'avoir su le faire mais nous devons confirmer notre bon résultat face à Montpellier. Nous devons continuer à avancer au classement pour démarrer au mieux 2018 et lancer parfaitement cette demi-saison qui nous attend.

La débauche d'énergie a été importante face à Montpellier, pensez-vous que l'équipe aura récupéré pour recevoir Toulon ?

S.H. : Effectivement, après la victoire face à Montpellier, beaucoup de joueur étaient fatigués car l'investissement a été énorme, que ce soit sur le plan physique mais aussi mental, car notre situation ne nous laisse pas indifférent et nous ne pouvons éviter une prise de tête permanente. Maintenant, nous n'avons pas le choix. Toulon possède des joueurs impressionnants à chaque poste et nous allons devoir réitérer le même genre de performance que face à Montpellier tout en sachant que nous devrons être meilleurs en conquête.

Karlen Asieshvili (Club Athlétique Brive Corrèze Limousin)

Karlen Asieshvili (Club Athlétique Brive Corrèze Limousin)Icon Sport

Vous évoquiez l'usure mentale de jouer le maintien, en reprenant la main le week-end dernier, vous devez vous sentir beaucoup mieux ?

S.H. : Tout va très vite dans les deux sens. Nous n'allons pas nous prendre pour des champions alors que nous sommes douzième. Bien sûr, gagner fait du bien surtout en marquant des essais, dont trois par nos trois-quarts en seconde période. C'est un vrai plaisir car nous avons vu des choses intéressantes mais rien n'est acquis. Il est impossible de nous croire arrivés et nous prenons du recul. Pour l'instant après chaque victoire où nous avons eu l'impression de retrouver la vraie équipe de Brive, nous avons pris une fessée derrière. Maintenant, nous avons pris conscience que nous n'avons pas le droit au moindre relâchement. Pendant les six prochains mois, nous allons devoir être hyper forts dans nos têtes.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0