Icon Sport

Top 14 - François Trinh-Duc blessé, quelles solutions pour le staff ?

François Trinh-Duc blessé, quelles solutions pour le staff ?

Le 26/04/2018 à 17:24Mis à jour Le 26/04/2018 à 17:26

François Trinh-Duc blessé à l'épaule et indisponible pour le sprint final, Anthony Belleau mènera l'attaque toulonnaise en cette fin de saison. Et s'il accorde une confiance aveugle à son ouvreur international, tant ce dernier a apporté de garanties depuis un an, le staff devra malgré tout lui trouver un remplaçant, à choisir entre l'expérimenté Wisniewski et la pépite Carbonel.

11e minute de Toulon-Montpellier. Auteur d'un excellent début de match, François Trinh-Duc est pris à l'épaule et à retardement par Davit Kubriashvili, qui écope d'un simple carton jaune. Pourtant, le bras en écharpe et la grimace de l'ouvreur ne laissent rien présager de bon. Résultat ? Luxation de l'épaule gauche, et fin de saison avec le RCT. Face à la blessure de son numéro 10, le staff toulonnais confiera donc les clés de son jeu à Anthony Belleau. Reste que Fabien Galthié, qui a mis en place une rotation à deux ouvreurs depuis le début de saison, devra trouver un joueur pour suppléer le demi d'ouverture de 22 ans en cas de pépin physique -ou bien même pour terminer les rencontres- et ce jusqu'au terme de la saison. Deux solutions s'offrent à lui : Jonathan Wisniewski (32 ans, cinq matchs cette saison) et Louis Carbonel (19 ans, quatre matchs).

Jonathan Wisniewski (Toulon)

Jonathan Wisniewski (Toulon)Icon Sport

Jonathan Wisniewski, métronome hors pair

Et si le premier, de par son expérience du haut-niveau, apparaît comme le remplaçant logique, certains membres du staff n'ont que peu goûté sa récente interview accordée à Midi Olympique, où l'ancien grenoblois expliquait n'avoir jamais véritablement eu sa chance à Toulon."Fabien Galthié a tout de suite considéré qu’Anthony (Belleau) et François (Trinh-Duc) étaient clairement devant moi. Dans sa vision des choses, j’ai toujours été le numéro trois des ouvreurs. Les quelques fois où j’ai obtenu du temps de jeu, je n’ai jamais eu l’occasion de véritablement m’exprimer. Fabien avait arrêté sa vision et sa rotation."

Anthony Belleau - Toulon (vs Montpellier)

Anthony Belleau - Toulon (vs Montpellier)Icon Sport

A l'ouvreur de 32 ans, qui rejoindra le LOU la saison prochaine, de poursuivre : "Forcément, je prends un peu plus de recul sur certaines choses. Il y a encore quelques temps, je voulais me battre, gagner ma place à tout prix, mais j’ai compris que cela ne servait plus à rien. Il y a forcément un certain détachement car je suis lucide et je sais pertinemment que s’il n’y a pas de blessure, on ne fera pas appel à moi." Mais Trinh-Duc s'est blessé... ouvrant une porte à Jonathan Wisniewski. Maintenant, le staff accordera-t-il sa confiance à l'ancien Grenoblois qui, même s'il n'est pas un ouvreur à casser le rideau défensif dix fois par match ou à coller des timbres en défense, demeure l'un des meilleurs animateurs du championnat, est on ne peut plus fiable face aux perches et est capable de gérer à merveille une fin de match ?

Carbonel, dans les traces de Belleau ?

Ou fera-t-il le choix de lancer dans le grand bain Louis Carbonel ? En effet, s'il n'était pas programmé pour s'imposer, mais davantage pour découvrir le Top14 cette saison, "Carbo" n'a eu de cesse d’impressionner le staff. Que ce soit avec l'équipe de France U20, avec les Espoirs du RCT et même à l'entraînement, le demi d'ouverture de 19 ans réalise une saison prometteuse. Et s'il n'a eu que trop peu d'occasions de s'exprimer avec le groupe pro (quatre matchs, dont une titularisation), le staff se verrait bien lui offrir un destin à la Anthony Belleau (qui a explosé en toute fin de saison dernière, pour finir titulaire en finale de Top14).

Louis Carbonel (Toulon)

Louis Carbonel (Toulon)Icon Sport

Maintenant, s'il est un attaquant phénomène, a une vision du jeu très au-dessus de la moyenne et ne donne pas sa part au chien en défense, le manque de longueur au pied du jeune ouvreur ne plaide pas en sa faveur. Une carence qui apparaît d'autant plus problématique quand il s'agit de gestion de fins de matchs. Et s'il s'est montré très impliqué avec Vlok Cilliers (spécialiste du jeu au pied sud africain, venu passer dix jours au chevet des buteurs varois), "Carbo" semble accuser un léger retard sur son concurrent. Par ailleurs, s'ils sont l'avenir du club, il demeure difficile d'imaginer le staff partir à la "guerre" avec deux ouvreurs de 19 et 22 ans.

Le staff se laisse jusqu'à vendredi pour prendre une décision définitive, mais Jonathan Wisniewski semble avoir une longueur d'avance pour démarrer sur le banc face à Castres. Et pour terminer la saison ? Réponse dans les prochains jours.

Contenus sponsorisés
0
0