Icon Sport

Daubagna : "Nous avons la chance de recevoir, profitons-en !"

Daubagna : "Nous avons la chance de recevoir, profitons-en !"

Le 08/03/2018 à 15:45

La réception de La Rochelle au Hameau, peut permettre aux Palois d'aligner un sixième succès d'affilée. Pour autant la prudence reste de rigueur car les hommes de Simon Mannix ont encore à l'esprit la correction infligée par les Charentais à Marcel-Deflandre.

Rugbyrama : Les Pau-La Rochelle ont toujours eu une saveur particulière mais celui-ci est-il décisif pour la Section ?

Thibault Daubagna : En terme de points nous sommes au coude-à-coude avec les Rochelais. Le gagnant du match prendra sans nul doute un avantage, même si rien ne sera pour autant fini. On connaît l'enjeu du match, aussi nous savons qu'il va falloir être sérieux pour relever ce défi. On est sur une bonne dynamique, on travaille dans la confiance et on fait de belles choses sur le terrain. À nous d'être au top samedi !

Craignez-vous cette équipe de La Rochelle en quête de rachat après trois défaites consécutives ?

TD : Nous sommes sur nos gardes ! On connaît la capacité des Rochelais de sortir un gros match. C'est une équipe très complète, qui a beaucoup de ressources physiques et mentales. Nous sommes prévenus et conscients de l’engagement à mettre dans cette rencontre pour arriver à les battre. Nous avons des ambitions, maintenant concrétisons les sur le terrain afin de rendre une copie très propre samedi.

L'an dernier vous avez été dans le top 4 avant de lâcher ensuite. Est-ce que ça trotte dans vos têtes ?

TD : Aujourd'hui, si on regarde le classement deux points seulement séparent le quatrième du huitième. Donc, le moindre faux pas sera synonyme de dégringolade surtout si les équipes situées derrière gagnent. Nous gardons ça dans un coin de notre tête. Le championnat est très serré, c'est bien pour le suspense. Nous avons la chance de recevoir ce week-end, profitons-en tout simplement !

Les dirigeants palois misent sur Thibault Daubagna pour diriger le pack béarnais l'année prochaine

Les dirigeants palois misent sur Thibault Daubagna pour diriger le pack béarnais l'année prochaineIcon Sport

Allez-vous, comme à Castres, vous appuyer sur une défense solide ?

TD : Lors de nos dernières prestations, nous avons été efficaces dans ce secteur. Une fois de plus, je pense que ça va être un secteur clé. Nous n'avons pas ciblé telle ou telle individualité de leur équipe, car plusieurs joueurs sont capables de créer le danger. Nous serons extrêmement vigilants et notamment dans les zones de ruck.

Comment va le groupe physiquement ?

TD : Le groupe va bien. Je pense que nous sommes physiquement prêts à relever les défis de cette fin de saison. Le bon recrutement de l'intersaison nous permet d'avoir une belle profondeur de banc et de conserver ainsi de la fraîcheur physique. Sur le plan personnel, je me sens bien et la motivation est plus que jamais au rendez-vous. Des challenges très excitants nous attendent et de belles choses peuvent arriver si on se donne à fond !

Thibault Daubagna (Pau) vs Stade Français

Thibault Daubagna (Pau) vs Stade FrançaisIcon Sport

La spirale actuelle fait-elle du bien à la tête ?

TD : Bien sûr ! C'est toujours plus facile de travailler lorsqu'on enchaîne des victoires. On arrive à l'entraînement avec le sourire, on bosse dans la joie, la bonne humeur et en confiance. En plus, un bon état esprit anime le groupe. Nous vivons très bien ensemble et je pense que ça se ressent sur le terrain. On espère vraiment continuer à surfer sur cette vague de confiance pour venir à bout des Rochelais samedi.

Ressentez-vous l'engouement du public depuis que vous enchaînez les performances ?

TD : Oui je le ressens, d'autant que le rugby est un sport roi en Béarn. Toutefois, nous ne voulons pas nous enflammer car tout peut basculer très vite. Aujourd'hui, on nous adule, mais demain si on se rate certains n'hésiteront pas à nous clouer au pilori. C'est aussi pour ça que nous refusons de nous projeter. Pour le moment nous sommes concentrés sur la réception de La Rochelle et nous ne calculons pas. À chaque week-end suffit sa peine !

Contenus sponsorisés
0
0