Icon Sport

Clermont : Et Peceli surgit

Clermont : Et Peceli surgit

Le 11/03/2018 à 14:56Mis à jour Le 11/03/2018 à 15:00

Mené tout le long de la rencontre à Brive samedi soir, Clermont a remporté le derby (11-9) grâce à un essai de son puissant troisième ligne, Peceli Yato, à la 78e minute du match. Un éclair de génie déterminant, qui offre au champion de France sa première victoire à l'extérieur de la saison.

78e minute de jeu à Amédée-Domenech : on s'ennuie ferme à Brive. Enfin non, les 12000 spectateurs n'ont pas assisté au plus beau match de leur vie sous les trombes d'eau qui se déversent sans discontinuer depuis le début de la partie, mais le suspense est là. Plus que jamais même. Le CABCL mène seulement de trois petits points (9-6) et tout le stade retient son souffle. Les Clermontois n'ont pas le choix : ils "doivent jouer le tout pour le tout" pour revenir au score, comme le raconte leur capitaine Damien Chouly. Alors ils pressent les Corréziens dans leur camp, les collent près de leur ligne, les assaillent et les agressent en défense.

Peceli Yato (ASM Clermont)

Peceli Yato (ASM Clermont)Icon Sport

C'est alors que Scott Spedding décide de tenter son va-tout en jouant vite, des quarante mètres adverses, ce qui sera peut-être la dernière touche de la rencontre. Il sert Luke McAlister qui remet à Peceli Yato. C'est le départ de la fusée : le monstre fidjien se lance, casse deux plaquages d'un coup et efface un dernier défenseur avant d'aller aplatir le seul essai de cette terne rencontre. Et d'offrir la victoire à son équipe, qui avait pourtant été menée au score tout le reste de la partie.

" Mes coéquipiers me disaient de garder le ballon"

Pour être honnête, il y avait un surnombre sur l'extérieur, que les Auvergnats auraient lourdement regretté si leur troisième ligne n'était pas allé derrière la ligne. Mais le joueur, fort de son gabarit hors-normes, marche sur tout le monde : "Vous l'avez vu ? Il fait 117 kilos et court comme un trois-quarts !", s'exclame Franck Azéma.

Le joueur assure qu'il a en fait écouté ses partenaires sur cette action : "J'ai entendu mes coéquipiers me dire de garder le ballon. S'ils m'avaient dit de le passer, j'aurais pu le faire. Mais à ma gauche, à ma droite, on me disait de la conserver alors je l'ai fait." "Le jeu aurait voulu qu'il fasse la passe honnêtement vu qu'il y avait un surnombre, reconnaît son coach, mais on ne peut pas trop lui en vouloir compte tenu des conditions climatiques et du nombres de ballons tombés dans cette rencontre."

Peceli Yato en avait d'ailleurs échappé quelques uns lui même plus tôt dans la partie... "Les conditions étaient horribles. Je n'arrivais pas à attraper les ballons ! J'ai eu beau mettre de la colle dix fois sur mes mains, ils glissaient. Heureusement que j'ai capté celui-là." Véritable facteur x de cette rencontre, le Fijdien qui fut aussi le meilleur défenseur clermontois avec 10 plaquages réussis a répondu présent quand il le fallait pour en changer le visage.

Et offrir à son club une petite mais première victoire à l'extérieur capitale, qui confirme le succès contre La Rochelle la semaine passée et fait beaucoup de bien, alors que le quart de finale européenn se profile dans 3 semaines.

Contenus sponsorisés
0
0