Getty Images

Pour la quatrième fois d'affilée, Clermont se paye Toulon ! (21-16)

Pour la quatrième fois d'affilée, Clermont se paye Toulon !

Le 03/09/2017 à 18:46Mis à jour Le 03/09/2017 à 19:15

TOP 14 - Une semaine après sa défaite contre Bordeaux-Bègles en ouverture de la saison, le champion de France clermontois a remis les pendules à l'heure en dominant Toulon (21-16), dimanche au Stade Marcel-Michelin, en clôture de la 2e journée du Top 14. Les Jaunards ont profité de deux essais de Raka et Penaud, qui ont répondu à celui d'Ashton, pour s'imposer dans ce remake de la finale 2016-17.

Les Clermontois ont donc lancé leur saison en s'offrant l'adversaire qu'ils ont maté en finale du dernier championnat. Pourtant, l’ASMCA a longtemps souffert dans ce duel et doit notamment son salut à l’indiscipline des Toulonnais. Le RCT était venu pour gagner au Marcel-Michelin, et il repart avec un bonus défensif plutôt logique au regard de la physionomie de la rencontre (21-16). Si le match a perdu en intensité peu après l’heure de jeu, il est longtemps resté indécis et les deux équipes ont livré un beau combat.

Pour ceux qui avaient des doutes sur le potentiel des Varois cette saison, la prestation du jour devrait lever quelques doutes. Si tout n’a pas été parfait dans le jeu produit par les joueurs de Fabien Galthié, on sent quand même une progression, dans la continuité de la victoire face à Pau. Certains joueurs comme Facundo Isa et Anthony Belleau insufflent un vent de fraicheur. C’est justement grâce à la botte du buteur toulonnais que le bonus a été arraché, car il est l’auteur de deux pénalités importantes en seconde période (67e et 74e).

Des cartons qui ont coûté cher à Toulon

Le Champion de France a donc dû s’employer pour arriver à ses fins. Après vingt premières minutes délicates, les Jaunards se sont rebellés mais ce n’est qu’à quinze contre treize que la solution a été trouvée. Après des cartons contre Romain Taofifenua (33e) et Ma’a Nonu (39e), Alivereti Raka venait conclure en bout de ligne une longue action collective (40e+4, 11-10). Peu après le retour des vestiaires, c’est Damian Penaud qui confirmait tous les espoirs placés en lui pour reprendre un coup de pied dans l’intervalle de Nick Abendanon (51e, 18-10).

Toulon avait pourtant ouvert les hostilités par l’intermédiaire de Chris Ashton toujours aussi bon finisseur (17e, 3-10), maintenant Clermont dans son camp et en privant l’ASMCA du ballon. Cependant, cette tactique n’a pas pu être maintenue sur la durée. Certaines individualités ont aussi dérapé dans les moments clés, à l’image d’un Mamuka Gorgodze beaucoup trop nerveux. Si les Auvergnats ont de nouveau subi en fin de rencontre, ils ont pu s’appuyer sur une solide défense et des joueurs comme Paul Jedrasiak pour sécuriser ce premier succès.

Contenus sponsorisés
0
0