Icon Sport

Ce leader Montpelliérain est intraitable

Ce leader Montpelliérain est intraitable

Le 08/04/2018 à 14:12Mis à jour Le 09/04/2018 à 14:30

Toujours impérial à domicile, le MHR a glané un dixième bonus offensif à domicile en dominant la Rochelle (40-24). Ils prennent provisoirement 10 points d’avance sur le Racing. Les Rochelais perdent une belle occasion de remonter au classement suite à la défaite de Pau hier contre l'UBB.

Succès aisé pour les Héraultais face aux Rochelais (40-24), une victoire sans contestation pour le MHR qui consolide sa première place en signant un dixième bonus offensif à domicile. Quant aux Maritimes, si le déplacement à l'Altrad Stadium n'était pas une priorité, une réaction sera attendue face à Castres la semaine prochaine pour la lutte à la qualification.

Louis Picamoles et Fulgence Ouedraogo (Montpellier)

Louis Picamoles et Fulgence Ouedraogo (Montpellier)Icon Sport

Malgré la présence d'une fine pluie, les acteurs de la rencontre étaient bien décidés à envoyer du jeu et jouer toutes les opportunités. Les Maritimes déclencheront les hostilités les premiers, avec l'arrière Romaric Camou à l'initiative d'un joli mouvement qui verra conclure le centre Paul Jordaan derrière la ligne (0-7), le ton était donné. Vexés par cette réussite, les Héraultais finirent par répliquer immédiatement par le soliste Jesse Mogg qui se jouera d'une défense Rochelaise statique pour le coup dès le renvoi (7-7), et ce n'était que le début d'un chassé-croisé. Tawera Kerr-Barlow malicieusement placé en fond d'alignement héritera du cuir pour aller sans opposition entre les perches et confirmer la bonne tenue de sa formation (7-14) voire semer le doute à l'Altrad Stadium.

Jesse Mogg (Montpellier) contre La Rochelle

Jesse Mogg (Montpellier) contre La RochelleIcon Sport

Pas pour très longtemps, puisqu'en 5 minutes, les Montpelliérains s'activent avec une transformation de jeu idéale dans la variation. Deux essais similaires, jeu au pied dans le dos de la défense, retour intérieur à bon escient et dernier attaquant idéalement intercalé. Nadolo et Picamoles iront inscrire deux réalisations pour s'échapper au score (21-14). Néanmoins, il était dit que les hommes de Patrice Collazo seraient coriaces jusqu’à la pause, et Ryan Lamb va concrétiser cet état d'esprit pour ramener les siens à (21-17) à la mi-temps.

Les maritimes abdiquent face aux puissants héraultais

Le retour des vestiaires sera largement favorable aux Cistes, avec la marque de fabrique habituelle des Héraultais, performants sur la conquête directe. Deux ballons portés consécutifs, structurés à la perfection, enverront Bismarck Du Plessis et Kélian Galletier en dame (35-17). Une démonstration de force, maintes fois vue cette saison à l'Altrad Stadium, qui n'autorise aucun espoir auprès de la concurrence. Cette sécurité au tableau d'affichage donnera confiance aux hommes de Vern Cotter. Une merveille de jeu au pied de Ruan Pienaar qui sert son arrière Jesse Mogg dans un tempo réalisé à merveille, vient justifier ces dispositions (40-17).

Ruan Pienaar (Montpellier) contre La Rochelle

Ruan Pienaar (Montpellier) contre La RochelleIcon Sport

Les Maritimes subissent et ne peuvent que constater les dégâts, impuissants face à une telle maîtrise collective. Un dernier effort toutefois viendra alléger la note, sur un ballon de récupération bien initié par Romaric Camou et qui permettra à Pierre Boudehent de réduire l'écart (40-24). Une fin de rencontre qui verra les Rochelais tenter d'ôter le bonus offensif des Héraultais en vain, notamment sur un dernier essai refusé à Roudil dans le money-time.

Montpellier sécurise sa place de leader avec 76 points avant d'aller affronter Toulon la semaine prochaine, alors que les Rochelais, toujours 6 ème avec 61 points, devront impérativement réagir face à Castres la semaine prochaine pour espérer accrocher le wagon de la qualification.

Contenus sponsorisés
0
0