Getty Images

Buononato : "Ce groupe est en train d’écrire une histoire vraiment sympa"

Buononato : "Ce groupe est en train d’écrire une histoire vraiment sympa"

Le 02/05/2018 à 11:22Mis à jour Le 04/05/2018 à 11:05

Le manager de l’US Oyonnax s’est exprimé pour Rugbyrama sur la toute fin de saison de son équipe qui va aller à Castres avec l’envie de faire un autre coup, et qui se prépare aussi à disputer un barrage face au finaliste de Pro D2 pour conserver sa place dans le Top 14.

Rugbyrama : Dans l’approche de ce match à Castres, l’idée qu’il y aura surement un barrage derrière ne change pas la manière d’aborder cette rencontre ?

Adrien Buononato : Ce sera en fonction de l’état de forme des joueurs car on en a qui sont très marqués et très fatigués, ce qui a vraiment modifié notre façon de nous entrainer cette semaine. L’état d’esprit d’une volonté d’aller à Castres pour gagner est le même.

Car il y a toujours cette possibilité de finir 12ème !

A.B. : On a un adversaire quand même ! En tout cas, on y va pour jouer et pour gagner ce match. Il se passera ce qui se passera mais on n’est pas dans la gestion de préparation ou d’effectif. On va aligner la meilleure équipe possible en fonction de l’état de forme.

Adrien Buononato - Oyonnax

Adrien Buononato - OyonnaxIcon Sport

En début de saison, vous indiquiez craindre ce barrage dans le sens où l’équipe de Pro D2 s’est davantage préparée à jouer ces matches couperets que l’équipe de Top 14.

A.B. : Mon point de vue n’a pas changé. Et si l’on regarde la fin de saison de Grenoble, ils se conditionnaient à des matches couperets avec de la pression. Montauban a plutôt fait une grosse saison en phase régulière et sur un match à domicile avec de la pression, ce n’est pas la même chose. Tu ne prépares pas l’équipe de la même façon quand tu joues des matches éliminatoires ou quand tu joues une phase régulière. On a travaillé toute la saison sur la durée, la répétition, l’enchainement mais pas sur des phases finales. On n’est pas forcément préparé à ça. Maintenant, nos matches ressemblent tous à des phases finales.

Effectivement, vous avez été amenés à disputer ces matches couperets…

A.B. : Oui, un petit peu. Avec : tu gagnes, tu continues ou tu perds, ça s’arrête. On s’est créé cet état d’esprit en tout cas. On a eu deux matches très importants sur les deux dernières réceptions et on met 40 points à chaque fois contre deux équipes qui avaient de gros enjeux. Cet enjeu, on a réussi à le gérer et à ne pas être inhibé.

Mêlée Oyonnax - Toulon

Mêlée Oyonnax - ToulonIcon Sport

Sur les émotions que vous vivez actuellement, sont-elles comparables à un titre ?

A.B. : C’est différent parce qu’un trophée est l’aboutissement de quelque chose. Souvent, ça se dessine un peu avant. Notre trophée est de se maintenir et c’est quelque chose que l’on a décidé en début de saison. Ce n’est pas la nature du trophée mais l’objectif que tu t’es fixé et est-ce que tu l’atteins ou pas. C’est ça qui génère de la joie. Se fixer un objectif et l’atteindre, ça veut dire que l’on a été capable de mettre des actions en face de mots et c’est plutôt ça qui est générateur de joie.

Par rapport au titre de Pro D2, c’est un peu similaire en terme d’émotion(s) ?

A.B. : C’est assez similaire à ce que l’on a vécu l’année dernière puisque l’objectif fixé était de monter. Cette année, l’aboutissement est le maintien. Après soulever un trophée au bout de phases finales est encore différent. C’est un peu plus irrationnel. Il y a moins d’enjeux car il n’y a rien à perdre alors qu’un maintien ou une montée, il y a quelque chose à perdre.

Maintenant pour que l’histoire soit vraiment belle, il n’y a plus le choix…

A.B. : On est à sept victoires et trois nuls… il faudra huit victoires. Il en manque une.

Est-ce que le fait d’affronter Castres et ses anciens d’Oyonnax aura une influence ?

A.B. : J’en ai discuté et j’ai l’impression que ça n’a aucune importance. Ils sont vraiment dans leur propre histoire. Ce groupe de joueurs est en train d’écrire une histoire vraiment sympa. Il n’y a que ça qui compte. Ils ne regardent pas trop les autres, les anciens joueurs, ils n’essaient pas forcément d’avoir des infos, ils veulent vraiment écrire leur propre page.

Contenus sponsorisés
0
0