Icon Sport

Brive devra "se saigner jusqu’à la fin"

Brive devra "se saigner jusqu’à la fin"
Par Rugbyrama

Le 21/02/2018 à 13:44

"Après la défaite à domicile contre la Section Paloise, Brive a grillé un joker dans la course au maintien....."

Toulouse, Racing, Clermont et Castres. Ces quatre équipes ont un point commun, elles vont affronter Brive dans les prochaines semaines. Avant ce calendrier chargé, les Brivistes pouvaient se rassurer, à la maison, contre Pau. Après une première mi-temps, intéressante, les hommes de Nicolas Godignon dominaient d’ailleurs les débats (10-6).

Nicolas Godignon (Brive)

Nicolas Godignon (Brive)AFP

Mais en seconde période, le CAB craque et la Section Paloise s’impose (21-16). "Nous n’avons pas mis tous les ingrédients pour gagner, explique Benjamin Petre, auteur d’un essai à la 9ème minute. Le deuxième acte nous a été fatal. Il y a eu du relâchement, de la part de tout le monde. Du coup à la fin cela n’a pas suffi." Cette quatrième défaite de la saison à domicile fait tâche, d’autant que Brive va connaître une fin de saison compliquée, avec cinq déplacements en neuf matchs. C’est également le sentiment du trois quart centre de Brive : "C’est un joker grillé, un de plus. S’il y avait un match à ne pas perdre c’était celui-là. Nous nous sommes tiré une balle dans le pied, maintenant il va falloir assumer cette défaite et aller de l’avant."

Un calendrier compliqué

Tous les clubs se lancent dans le sprint final de ce marathon Top 14. Pour Brive, le parcours est semé d’embuches. Deux déplacements compliqués à Toulouse et au Racing, la réception du rival Clermontois puis un match à Castres. Autant d’obstacles qu’il va falloir éviter pour ne pas dégringoler au classement. Pourtant, les Brivistes "ne se sont pas fixés de réels objectifs en termes de points sur ces rencontres", confie Benjamin Petre. Il ajoute : "Il va falloir montrer un autre visage, lors de ces gros matchs".

Benjamin Petre de Brive

Benjamin Petre de BriveIcon Sport

Ensuite, tout va s’accélérer pour les Corréziens qui recevront Agen, avant d’aller défier Oyonnax et le Stade Français. Des rencontres décisives, auxquelles les joueurs ne pensent pas encore : "Nous devrons nous saigner jusqu’à la fin. Pour le moment nous nous concentrons sur le match de dimanche à Toulouse, puis nous verrons au fur et à mesure".

L’opération maintien est donc lancée pour Brive. Souvent en difficulté à l’extérieur (7 défaites, 1 nul), il faudra pourtant aller chercher des points loin d’Amédée-Domenech, même si la priorité selon Benjamin Petre reste de gagner à domicile : "des victoires à l’extérieur c’est un plus, mais dans notre situation, il faut être irréprochable chez nous".

Par Pierre Daudiès

Contenus sponsorisés
0
0