Icon Sport

Baptême du feu réussi pour le Racing à la U Arena

Baptême du feu réussi pour le Racing à la U Arena

Le 22/12/2017 à 22:32Mis à jour Le 23/12/2017 à 10:03

Il n’y a pas forcément eu la manière mais l’essentiel est ailleurs. A chaud, en tout cas. Pour ses premiers pas dans son nouveau jardin, la U Arena, le Racing peut sortir le champagne. Comme il y a près d’une semaine, après des adieux réussis à Colombes, son ancien pré.

Solides en défense, les Racingmen ont contenu les utlimes les assauts toulousains au terme d’une partie hachée et marquée par d’innombrables fautes de main. 20, très exactement. La U Arena pouvait rêver mieux, en terme de contenu et de spectacle, pour sa découverte du TOP 14. Le finish avait pourtant tout pour être explosif, mais le Stade Toulousain s’est contenté du bonus défensif. Alors que le Racing s’installe – provisoirement – sur le podium.

Lauret entre dans l’histoire de la U Arena

Cela restera au rang des anecdotes. Mais, non, ce n’est pas le Racing qui a dépucelé le tableau d’affichage de la U Arena, en TOP 14. L’honneur est revenu à Thomas Ramos, sur sa première tentative de pénalité de la soirée (3e). En revanche, le club francilien s’est offert le premier essai. A l’issue d’un beau mouvement des Ciel et Blanc conclu par Wenceslas Lauret sous les poteaux (10e). Un Racing décomplexé en début de match, malgré la perte très tôt d’un Maxime Machenaud sorti définitivement sur KO (4e), qui a doublé la mise dans la foulée (Vakatawa, 15e). Sur un ballon porté, cette fois. Une filière où la meilleure défense du TOP 14 excelle tant cette saison.

Racing 92

Racing 92Icon Sport

Mais le soufflé est retombé aussi vite qu’il est monté. La suite ? Une succession d’actions avortées par des ballons tombés. Et surtout des fautes parfois grossières qui ont permis au Stade Toulousain de rester dans le coup. Menés 20-9 à la pause, Toulouse s’est d’ailleurs offert le droit de rêver et de gâcher la fête après l’essai d’Huget sur son aile (45e). Mais les hommes d’Ugo Mola n’étaient pas non plus dans un grand soir. Et ont mis un terme, eux-mêmes, à ce match d’ouverture de la 13e journée alors qu’ils bénéficiaient d’une dernière possession pour aller chercher autre chose qu’un bonus défensif. Le Stade Toulousain grignote un point au classement mais pourrait bien se faire éjecter du TOP 6 au cours du week-end.

Contenus sponsorisés
0
0