Icon Sport

Aguillon : "Ça risque d’être âpre"

Aguillon : "Ça risque d’être âpre"

Le 30/12/2017 à 10:02Mis à jour Le 30/12/2017 à 10:03

Titulaire au centre ce samedi (14 heures) avec La Rochelle, Pierre Aguillon s’attend à un rude combat contre Agen, après seulement deux jours de préparation.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Rugbyrama : La Rochelle reste sur deux défaites, aux Wasps (21 à 3) et à l’UBB (29 à 19). La victoire, c’est ce que vous avez en tête pour terminer l’année ?

Pierre Aguillon : Bien sûr, on n’a pas envie de rester sur une spirale négative, comme beaucoup. On veut regagner et continuer à prendre du plaisir sur le terrain. Là, on reste sur deux matchs un peu compliqué, on n’est pas devenus nuls du jour au lendemain non plus. Il faut qu’on remette les pendules à l’heure et sans doute simplifier. Les conditions météos ne devraient pas nous permettre de jouer comme on peut le faire. Ça va être un gros plaisir aussi de retrouver notre stade après deux déplacements pour regagner de la confiance et avancer. On va encore jouer devant 16 000 personnes, il va y avoir du bruit.

La semaine fut particulière avec une reprise de l’entraînement jeudi. Quel est votre sentiment sur ces jours de repos obligatoires qui rendent la préparation plus courte ?

P.A : Franchement, je pense que c’est une belle connerie. Soit on prépare un match correctement, soit on décale. Qu’on finisse la deuxième semaine de juin ou la troisième, ça ne va pas changer grand chose. Qu’on aie une semaine de repos et un week-end sans match, ça ne changera pas grand chose sur la durée de la saison.

Pierre Aguillon (Stade rochelais), face à l'Ulster - Champions Cup - 22 octobre 2017

Pierre Aguillon (Stade rochelais), face à l'Ulster - Champions Cup - 22 octobre 2017Getty Images

Est-ce perturbant ?

P.A : Ça fait un peu bizarre, on prépare un match, on a un entraînement et derrière, il va falloir faire le spectacle. Ce n’est pas très studieux comme préparation mais il faut faire avec. Avec un match à 14 heures, la journée va très vite. Le staff a donc décidé qu’on dorme à l’hôtel, c’est bien pour régler les repas de tout de le monde et la vie de groupe.

Vous recevez les Agenais, à quel match vous attendez-vous ?

P.A : On va recevoir une belle équipe qui va tout jouer. Il va falloir qu’on serre les rangs, avec peut-être du jeu plus simple. C’est un match de rugby qui risque d’être âpre. Les conditions météos sont annoncées pour ça. Il vaudra mieux prendre le score avec nous et même si on se détache, ce ne sera jamais fini. Agen se jettera à corps perdu dans la bataille. D’ailleurs, j’avais été très impressionné par son match à Clermont (défaite 35 à 26, NDLR). Ça en dit long sur son état d’esprit et ce qu’elle est capable de faire rugbystiquement.

Contenus sponsorisés
0
0