Getty Images

A ce rythme-là, Oyonnax va réussir son opération maintien !

A ce rythme-là, Oyonnax va réussir son opération maintien !

Le 10/03/2018 à 22:20Mis à jour Le 10/03/2018 à 23:10

Déterminés à surfer sur leur forme du moment, les joueurs du Haut-Bugey signent un troisième succès de rang en TOP 14 face à l’UBB (20-26). Voilà qui relance un peu plus le suspens dans la course au maintien. Apathiques et maladroits, les Girondins encaissent une cinquième défaite consécutive en championnat.

La passe de trois pour Oyonnax ! Après Clermont et le Stade Français ces deux dernières semaines, l’USO fait tomber une nouvelle proie. Bordeaux-Bègles, pris à la gorge d’entrée par un début de match canon de la lanterne rouge, n’a pas non plus résisté à la fougue oyonnaxienne. Déchaînés, appliqués et réalistes, les hommes d’Adrien Buononato continuent leur folle remontada au classement. Succès amplement mérité, malgré de grosses frayeurs en toute fin de partie.

Oyonnax au mérite

Le staff de l’USO a tremblé cinq minutes, à vrai dire, en tout est pour tout, dans cette rencontre. Mais les cinq dernières. Les plus irrespirables. Le temps de voir l’UBB, mené alors de 13 points, marquer l’essai de l’espoir (76e) par Naqalevu, et revenir à la charge après la sirène malgré une mêlée introduction Oyo. Mais un énième ballon perdu par les Girondins (80e+1) a finalement empêché le hold-up de la soirée. Car les hommes de Rory Teague, transparents pendant la majorité du match, n’ont pas tenu le bras de fer engagé par leurs adversaires, vainqueurs pour la première fois de leur histoire à Chaban-Delmas.

Grâce à deux essais précoces d’Inman (4e) et MacDonald (17e), Oyonnax a rapidement mené 17-0. Et en faisant la course en tête tout le match, les Haut-Bugistes ont montré beaucoup de sérénité et de maîtrise dans la gestion des événements. Hormis ces cinq dernières minutes bouillantes, Ben Botica (auteur de 16 points au pied) et les siens, encore une fois fidèles à leur philosophie de jeu, ont dominé l’UBB de la tête et des épaules. Et, sans doute, gagné plus qu’un simple match. Car cette troisième victoire consécutive, en plus d’emmagasiner de la confiance avant de recevoir Toulon lors de la prochaine journée, ramène Oyonnax à un petit point de la place de barragiste occupée par Brive, battu par Clermont ce soir (9-11). Et, provisoirement, à eux unités du premier non relégable, le Stade Français qui joue demain face à Castres (12h30).

L’UBB doit maintenant regarder derrière

Si Oyo peut se mettre à rêver d’un maintien quasiment inespéré il y a encore quelques semaines, l’UBB doit commencer sérieusement revêtir son costume de postulant contre la descente en PRO D2. Si la marge est encore conséquente au classement, avec 12 points d’avance sur la 13e place, le contenu proposé sur la pelouse interpelle. Catastrophique durant les vingt premières minutes ce soir, l’UBB a encore une fois fait preuve d’un manque de réalisme inquiétant, car récurrent, dans les zones de marque. Que de ballons perdus et arrachés, si près de l’en-but adverse ! Pour ce citer que cela.

En plus de ne pas porter ses fruits, la méthode Rory Teague commence visiblement à agacer en tribunes. Sortis sous les sifflets de Chaban, le staff et les joueurs de l’UBB vont devoir se poser les bonnes questions d’avant d’aller défier Agen, le week-end prochain, à Armandie. Avec cinq revers de rang dans la besace en TOP 14, les Girondins sont en train de se faire peur. Très peur.

Contenus sponsorisés
0
0