Icon Sport

TOP 14 - Selon le ministre Patrick Kanner, "il y a peut-être une faille dans la loi française"

Selon le ministre des Sports, "il y a peut-être une faille dans la loi française"

Le 07/10/2016 à 11:00Mis à jour Le 07/10/2016 à 12:54

AFFAIRE RACING 92 - Le ministre des Sports, Patrick Kanner, s'est confié sur les révélations autour du Racing 92 et a remis en cause la pertinence de la loi française concernant la délivrance d'AUT.

Les révélations autour des traces de corticoïdes retrouvées dans les urines de trois joueurs majeurs du Racing 92 ne vont pas rester sans suite. Notamment quant à la délivrance de l'autorisation d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) ainsi que la cohérence de la loi française sur le sujet. "Il y a peut-être une faille dans la loi française", a déclaré ce vendredi matin le ministre des Sports, Patrick Kanner, sur les ondes de France Info.

" On a un cas typique, qui montre que la loi doit s'adapter parfois aux pratiques"

"Il faudra regarder ça de très près", a rajouté le Ministre, au courant du dossier. "Manifestement, il n'y a pas eu de demande (d'AUT) d'après les éléments que j'ai, il n'y a pas eu de demande préalable. Et on peut régulariser a posteriori ce type d'événement. [...] Là, on a un cas typique, qui montre que la loi doit s'adapter parfois aux pratiques".

Le Racing 92 a communiqué sur le sujet ce vendredi et tenu à clarifier la situation en estimant "que les actes médicaux pratiqués sur les trois joueurs (Carter, Imhoff, Rokocoko NDLR) l'ont été dans le respect des règles en vigueur". Ils sont prêts même à apporter les justificatifs médicaux.

Contenus sponsorisés