AFP

Top 14 - Record, révolte, Bayonne, poisse toulousaine... Nos Tops et Flops de la 23e journée

Record, révolte, Bayonne, poisse toulousaine... Nos Tops et Flops de la 23e journée

Le 10/04/2017 à 09:20Mis à jour Le 10/04/2017 à 09:21

TOP 14 - Le 10/10 de La Rochelle, la relégation de Bayonne, De Cromières beau joueur, la révolte du ventre mou, Toulouse 12e... Voici nos Tops et Flops de la 23e journée de championnat.

Nos Tops

  • Le record de La Rochelle

La Rochelle est toujours sur son nuage. Toujours aussi joueuse, la formation maritime a toutefois connu bien des soucis contre une équipe girondine qui a crânement tenté sa chance à Marcel-Deflandre. Mais l'apport du banc avec notamment les entrées des piliers Atonio et Pelo a permis aux Rochelais de rester invaincus à domicile (16-5). Surtout, La Rochelle a remporté tous ses matches de la phase retour (10/10). Et a signé une onzième rencontre de suite sans défaite. Egalant ainsi le record du Stade toulousain (2008-2009 et 2011-2012). Une performance majuscule pour la bande de Patrice Collazo.

Pierre Aguillon (La Rochelle) face à Bordeaux-Bègles - 8 avril 2017

Pierre Aguillon (La Rochelle) face à Bordeaux-Bègles - 8 avril 2017AFP

  • L'attitude du président de Clermont

Le derby, c'est toujours un match particulier. Le perdre à la maison, ça fout un sacré coup derrière la tête. Pour autant, le président de Clermont, Eric de Comières, a été beau joueur en apportant lui même des bières pour le vestiaire briviste. Une bien belle image. Sur le terrain, le CAB a sorti un gros match, inscrivant pas moins de 4 essais. Au Michelin, c'est une sacrée performance. Et la victoire des Corréziens est amplement méritée (21-26). Pour l'anecdote, cela faisait 14 ans que Brive n'avait plus gagné le derby sur la pelouse clermontoise.

Eric De Cromières, le président de Clermont

Eric De Cromières, le président de ClermontIcon Sport

  • La révolte du ventre mou

Le ventre mou dans notre championnat n'existe plus. La raison ? Les victoires de Brive, Lyon et du Stade français à l'extérieur lors de cette 23e journée. De ce fait, ces trois équipes ont assuré leur maintien mais ont repris espoir dans la course à la qualification pour les phases finales. Le suspense lors des trois ultimes journées sera ainsi total. Si La Rochelle ira probablement directement en demie, que Clermont, Montpellier et Toulon décrocheront - sauf cataclysme - leur billet pour les phases finales, il reste deux accessits à distribuer... et pas moins de 8 équipes peuvent y prétendre (même Toulouse, mathématiquement...). Ce Top 14 est totalement fou.

Facundo Isa (Lyon) face à Castres - 8 avril 2017

Facundo Isa (Lyon) face à Castres - 8 avril 2017Icon Sport

Nos Flops

  • Bayonne

C'était prévisible depuis de longues semaines. C'est désormais officiel : Bayonne est relégué en Pro D2. Samedi, les Basques n'avaient que leur vaillance à opposer au Stade français. Ils ont finalement sombré au fil des minutes. Une défaite les condamnait : elle fut nette et sans bavure (16-32), les Parisiens décrochant même au passage le bonus offensif. L'aventure de l'Aviron dans l'Elite n'a duré qu'une petite année. Triste. Mais le club basque savait qu'avec aussi peu de moyens, le maintien relevait presque d'une mission impossible.

Jean Monribot (Bayonne) face au Stade français - 8 avril 2017

Jean Monribot (Bayonne) face au Stade français - 8 avril 2017AFP

  • Les 20 dernières minutes du Racing 92

Avec 55 minutes totalement maîtrisées et faisant preuve d'efficacité, le Racing 92 se dirigeait tout droit vers un succès bonifié contre Pau. Et dans la course aux phases finales, un succès à 5 points constituait une sacrée opération face à un adversaire direct. Sauf que le champion de France en titre a connu un incroyable trou noir. Et son avance a fondu comme neige au soleil. Le score ? Il est passé de 34-8 à 34-32. Certes, le Racing 92 s'est imposé mais laisser le bonus défensif à Pau demeure finalement une contre-performance. Surtout après avoir mené aussi facilement.

Casey Laulala (Racing 92) face à Pau - 9 avril 2017

Casey Laulala (Racing 92) face à Pau - 9 avril 2017Icon Sport

  • La poisse de Toulouse

Toulouse est 12e du championnat. Oui, vous avez bien lu : le club le plus titré de l'Hexagone est le premier non relégable de notre championnat. C'est incroyable, mais pas si surprenant que cela, les Toulousains ayant perdu pour la 13e fois de la saison à Marseille contre Toulon (33-23). Bref, rien ne va et la poisse semble même s'acharner : l'en-avant volontaire de Médard a été payé au prix fort (carton jaune et essai de pénalité), et deux cadres ont sûrement leur saison finie : Maestri (fracture du nez) et Baille (genou). Sachant que Doussain s'était fait opérer dans la semaine... Un cauchemar pour Toulouse.

Cyril Baille (Toulouse) - 9 avril 2017

Cyril Baille (Toulouse) - 9 avril 2017Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0