Icon Sport

TOP 14 - Qu'es-tu devenu... David Skrela ?

Qu'es-tu devenu... David Skrela ?

Le 05/07/2017 à 11:41Mis à jour Le 06/07/2017 à 09:29

TOP 14 - Retraité des terrains en mai 2016 après 19 saisons au plus haut niveau, l'ancien ouvreur du XV de France s'est reconverti à la tête de son cabinet de courtage. Mais il dispense toujours ses conseils aux buteurs de Colomiers, le club de sa vie.

David Skrela : 20 avril 1997 - 28 mai 2016. L'histoire au plus haut niveau aura duré 19 ans. Entre son premier match au stade du Sélery, pas encore renommé stade Michel-Bendichou, contre le CA Bègles-Bordeaux, pas encore devenu UBB, et ses adieux au jeu sous le maillot de Colomiers en demi-finale d'accession au Top 14, ces années auront permis à David Skrela, passé par le Sade français, Toulouse et Clermont, de se forger un palmarès en or : 3 Brennus, 1 H Cup, 1 Challenge Européen, 1 titre mondial universitaire, 23 sélections avec le XV de France et 2 participations en Coupe du monde.

"Je me suis confronté à la vraie vie"

C'est une parenthèse enchantée qui s'est refermée sur une défaite avec l'USCo à Jean-Dauger, il y a 13 mois. Depuis ? David Skrela s'en amuse : "Je me suis confronté à la vraie vie." L'ancien numéro 10 a embrassé pleinement une vie de chef d'entreprise à la tête de "Issa Skrela", un cabinet de courtage en crédit pour particuliers et professionnels. Sans oublier une deuxième affaire à laquelle il s'est associé : "Issa patrimum", cabinet spécialisé en gestion du patrimoine. Tout sauf un hasard : le fils de Jean-Claude Skrela s'était formé dans cette optique, validant un master dans ce domaine durant ses années clermontoises.

"Issa", cela signifie "aller vite, aller de l'avant" en occitan. On ne saurait mieux résumer la reconversion de l'ex-ouvreur. Après son dernier match, il a pris un mois de vacances et l'avion pour Rio, où il est allé soutenir sa sœur Gaëlle, arrière de l'équipe de France de basket. Mais au retour, il s'est immédiatement plongé dans une reconversion qui avait été anticipée depuis son retour à Colomiers. David Skrela était prêt intellectuellement, lui qui avait mené à leur terme ses études d'ingénieur, un diplôme important dans sa quête de Master.

" Je voulais voir si je pouvais être bon dans un autre domaine que le rugby"

Il était surtout prêt psychologiquement. "Arrêter, cela amène à vivre des moments particuliers. Je l'ai vécu l'an dernier et ma sœur cette année. Je ne suis pas allé la voir à l'Euro mais j'ai assisté à son dernier match avec Montpellier. L'arrêt, c'est un passage difficile à appréhender. On s'y prépare mais c'est un couperet : d'un coup c'est fini. Il faut s'adapter". Il a compensé par un challenge dans un autre univers que le rugby. "Je voulais voir si je pouvais être bon dans un autre domaine que le rugby, si je pouvais me débrouiller dans un autre univers même si ce n'était pas repartir de zéro. Un vécu de sportif ça apporte beaucoup : ça amène à se remettre en questions, à s'interroger, ça prépare au domaine des ressources humaines." L'entreprenariat, une autre forme de "compétition de haut niveau."

David Skrela avec le club de Colomiers

David Skrela avec le club de ColomiersIcon Sport

David Skrela n'est plus joueur mais n'a pas complètement tiré un trait sur le rugby. La saison dernière, il avait en charge l'entraînement des buteurs de Colomiers pour qui il animait deux séances par semaine. "Je vais continuer cette année", annonce t-il. En 2017/2018, il devrait aussi s'investir davantage au sein de l'association où il serait amené à superviser les joueurs à haut potentiel des équipes de jeunes du club. "Le salut de l'USCo passe par là", dit-il. Un destin d'entraîneur ne se profile toutefois pas encore pour celui qui n'est allé que rarement dans les stades de Top 14 cette saison. "Je profite de mes week-ends, de ma famille", sourit Skrela. Enfin. Pour un temps du moins. David Skrela s'est en effet mis à explorer d'autres terrains : des pistes de trail. S'il n'a pas encore le gabarit malgré l'arrêt de la musculation (103 kg contre 99kg en carrière), il a encore cet état d'esprit de compétiteur qui lui fait avoir à l'esprit la légendaire "Course des Crêtes" à Espelette. "Issa Skrela"

Contenus sponsorisés
0
0