Rugbyrama

Top 14 - Lyon : Julien Bonnaire et Thibaut Privat, la retraite de deux monuments

Privat et Bonnaire rangent les crampons : la retraite de 2 monuments

Le 14/04/2017 à 14:22Mis à jour Le 16/04/2017 à 10:55

TOP 14 - Ce sont deux anciens internationaux français qui ont officialisé leur retraite à l’issue de cette saison, le troisième ligne Julien Bonnaire (75 capes) et le deuxième ligne Thibaut Privat (9 capes). Ils terminent leur parcours au Lou avec la sensation du devoir accompli.

Les retraites de grands joueurs sont toujours accueillies avec émotion et celles de Julien Bonnaire et de Thibaut Privat sont forcément de ce registre. Le premier est devenu au fil de sa carrière une légende à son poste et le second est tout simplement le recordman de nombre de matches joués (471 à ce jour). Tous les deux âgés de 38 ans, c’est surtout le corps qui pousse à dire stop. "Je préfère arrêter plutôt que de subir une saison supplémentaire", reconnaît Bonnaire. "Les années usent les bonhommes et il faut laisser la place à d’autres joueurs", poursuit Privat qui raccroche après être sorti une première fois de sa retraite.

Julien Bonnaire (ASM Clermont-Auvergne)

Julien Bonnaire (ASM Clermont-Auvergne)Icon Sport

Ils ont vécu l’évolution du rugby

Privat a débuté en 1998 à Nîmes et Bonnaire en 2001 à Bourgoin. Une longévité qui force le respect et qui permet une vision précieuse. "On a vécu la transition et aujourd’hui, c’est plus du business. On est plus des pions que des joueurs car les mentalités changent et l’on veut du spectacle avant tout", regrette Bonnaire alors que Privat estime que "l’argent a amené de bonnes et de mauvaises choses." Ils se rejoignent encore sur le fait que"ça tape plus fort, ça va plus vite, ce n’est plus le même sport car la pression est plus importante", dit Bonnaire. "On fait quatre matches en un par rapport à il y a 20 ans", surenchérit Privat.

Thibault Privat (ASM Clermont-Auvergne)

Thibault Privat (ASM Clermont-Auvergne)Icon Sport

Les plus grands moments à Clermont

C’est en Jaune et Bleu qu’ils ont connu leurs plus belles émotions. Tous deux sont unanimes sur ce point. "Tous les clubs m’ont marqué mais c’est à l’ASM que j’ai connu le très haut niveau et une dimension européenne", explique Privat, tandis que Bonnaire retient de sa carrière "le titre avec Clermont qui restera gravé à jamais parce que cela n’avait jamais été fait. C’était fabuleux." Ils ont choisi de terminer à Lyon, Julien Bonnaire pour se rapprocher de sa Berjallie natale où tout a commencé et Thibaut Privat parce qu’il a été convaincu par son ami Pierre Mignoni. Le maintien désormais en poche, la boucle est bouclée. Merci messieurs.

Et comme le destin est toujours bien fait, Lyon va notamment recevoir Clermont le 29 avril et ce sera l’occasion de saluer une nouvelle fois la fin de ces deux carrières accomplies.

Julien Bonnaire et Thibaut Privat (Lyon)

Julien Bonnaire et Thibaut Privat (Lyon)Icon Sport

  • Julien Bonnaire

2001-2007 : Bourgoin-Jallieu
2007-2015 : Clermont
2015-2017 : Lyon
Palmarès : Vainqueur du Top 14 en 2010 avec Clermont et de la Pro D2 en 2016 avec Lyon. Vainqueur du Tournoi des VI Nations en 2004, 2006, 2007 et 2010 et Grand Chelem en 2004 et 2010. Finaliste de la Coupe du Monde 2011.

  • Thibaut Privat

1998-2000 : Nîmes
2000-2003 : Béziers
2003-2011 : Clermont
2011-2016 : Montpellier
2016-2017 : Lyon
Palmarès : Vainqueur du Challenge Européen en 2007 et du Top 14 en 2010 avec Clermont. Vainqueur du Tournoi des VI Nations et Grand Chelem en 2002.

Contenus sponsorisés
0
0