Icon Sport

Top 14 - La Rochelle : Santiano, Auch, félin, intuitif… voici Gabriel Lacroix

Santiano, Auch, félin, intuitif… voici Gabriel Lacroix

Le 01/01/2017 à 11:58

TOP 14 - À 23 ans, l’ailier de La Rochelle n'en finit pas d'impressionner son monde et n’est pas pour rien dans le classement actuel des Jaune et Noir. Portrait de celui qui a fait ses classes à Auch et Albi avant d'exploser chez les Maritimes.

Le félin casqué

Voir en Gabriel Lacroix un félin. L'image, si elle nous vient du casque tacheté qu'il portait l'an passé, trouve plutôt son origine dans les appuis, les trajectoires et les courses folles qui font sa singularité et qui rappellent le guépard chassant sa proie. La sienne, c'est la ligne d'en-but. Déroutant, le jeune homme de 23 ans l'est pour les défenses.

Gabriel Lacroix la saison dernière avec son casque tacheté

Gabriel Lacroix la saison dernière avec son casque tachetéAFP

À La Rochelle, si l'emballement des réseaux sociaux consécutif à son quadruplé de Bayonne, vendredi dernier, a été suivi de près, Patrice Collazo et Xavier Garbajosa, qui sont allés le chercher à Albi en Pro D2 en 2015, veillent surtout du coin de l'oeil sur la tignasse du bolide casqué. "On sait comment gérer ça", tempère Patrice Collazo. "Il sait que les personnes qu'il se doit d'écouter, ce sont ses entraîneurs. Au quotidien, il doit rester lui-même".

Déjà neuf essais au compteur

Meilleur marqueur d'essais du Top 14 après 14 journées avec neuf réalisations, il continue son chemin avec constance et surtout la confiance du staff. L'an passé, si une blessure l'avait éloigné quelques semaines des terrains, il avait été titulaire 19 fois en 19 matches disputés. Même topo cette saison, avec 10 titularisations en 11 matches. Cette linéarité, il la doit à lui-même et à ses capacités comme l'explique son partenaire, l'ouvreur et/ou centre australien Zack Holmes, qui rejoindra Toulouse à la fin de la saison.

Gabriel Lacroix (La Rochelle) face à Bayonne - 23 décembre 2016

Gabriel Lacroix (La Rochelle) face à Bayonne - 23 décembre 2016AFP

"Nous sommes arrivés au même moment à La Rochelle (été 2015, ndlr), et très vite, il a montré qu'il savait sentir les espaces. Il a de la vitesse, c'est l'un des plus rapides avec qui j'ai joué. Il semble ne pas être très gaillard (1,71 m, 80 kilos, ndlr) mais il a l'esprit de la gagne. Il est en train de devenir l'un des meilleurs ailiers du championnat. C'est le type de joueur à qui il faut donner toujours plus de ballons, car il a la capacité à faire que quelque chose se produise" .

"Attention, car Gabriel a traversé une période pendant laquelle il ne marquait pas" , reprend Patrice Collazo. "À Bayonne, il y avait les conditions pour marquer, et la bonne intuition d'être là aux bons moments".

Un coup d'oeil et de l'inspiration

Et s'il est souvent dans les conditions de marquer, c'est que Gabriel Lacroix anticipe. Toujours actif, il se positionne pour être servi. "C'est une question de prise de décision dans le jeu sans ballon. Il a quelque chose en plus avec son gabarit. Il voit les coups avant les autres, c'est très rapide, une histoire d'une seconde, mais il anticipe. Avec Xavier (Garbajosa, ndlr), on l'encourage à ne pas rester dans son couloir, à être un électron libre".

Gabriel Lacroix (La Rochelle) face au Racing 92 - 3 décembre 2016

Gabriel Lacroix (La Rochelle) face au Racing 92 - 3 décembre 2016AFP

S'il a le coup d'oeil, Lacroix a l'inspiration. "Il a aussi compris qu'il fallait suivre certains joueurs, comme Victor (Vito), Uini (Atonio) ou Kevin (Gourdon) qui ont la capacité à faire une passe après contact". Formé à Auch, le natif de Toulouse avait été repéré par Henry Broncan et avait débarqué à Albi en 2011-12.

"Santiano" dans la tête

Mi-décembre, le Gersois a prolongé jusqu'en 2020 à La Rochelle où il n'y a plus seulement son casque qui est imbibé de Jaune et Noir. La mélodie de "Santiano" d'Hugues Aufray, qui marque la fin de l'échauffement des joueurs rochelais à Marcel-Deflandre, est aussi devenue son air préféré pour se mettre en condition d'avant-match, comme il le confiait récemment dans une vidéo postée sur le site du club.

À 23 ans, Lacroix a l'avenir devant lui et surtout encore des essais à marquer. "Il a besoin de ça, c'est le profil de joueur qui vit pour ça", termine Patrice Collazo. Attention aux coups de griffes.

Gabriel Lacroix (La Rochelle) - 23 décembre 2016

Gabriel Lacroix (La Rochelle) - 23 décembre 2016AFP

Contenus sponsorisés
0
0