AFP

TOP 14 - Clermont - Bordeaux-Bègles (40-16) - L'ASM est bien le patron du Top 14

Dernière équipe invaincue, Clermont est bien le patron du Top 14

Le 17/09/2016 à 22:32Mis à jour Le 17/09/2016 à 22:55

TOP 14 - Impressionnant dans le jeu, Clermont a logiquement pris le bonus offensif face à l'UBB (40-16) et s'empare de la première place du championnat. L'ASM est la dernière équipe invaincue cette saison.

"Sérénité", c’est le mot qui semble le mieux définir le jeu de Clermont en ce début de saison avec un deuxième succès bonifié consécutif décroché au Michelin. La nouvelle victime se nomme Bordeaux-Bègles (40-16) qui - à son tour - a subi la furia jaunarde. L’ASM a livré une copie quasi-parfaite devant son public, avec pour seul bémol une performance moyenne en touche. L’UBB repart d’Auvergne la besace pleine et avec un réel sentiment d’impuissance.

Ce duel n’aura jamais perdu en rythme et aussi paradoxal que cela puisse paraître, Bordeaux-Bègles a longtemps eu la possession du ballon grâce à sa conquête mais sans en profiter. L’occupation du terrain était cependant pour Clermont et du déchet a longtemps gâché les intentions de part et d’autre en première période. Mais ce que tout le monde sentait arriva au retour des vestiaires, à savoir l’ASM plus entreprenante et pragmatique.

Le patron, c’est Clermont !

Toujours invaincue dans ce début de championnat, la bande de Franck Azéma impressionne par sa capacité à produire un jeu toujours aussi séduisant malgré les changements. Le staff clermontois en avait effectué dix, et Patricio Fernandez a semblé à son aise aux côtés de Morgan Parra pour dicter le tempo. Surtout, le retour de blessure gagnant de Nick Abendanon est frappant. L’Anglais s’est montré vif, altruiste et dans tous les bons coups.

Lamerat et Fernandez (Clermont) - 17 septembre 2016

Lamerat et Fernandez (Clermont) - 17 septembre 2016Icon Sport

On retiendra aussi les trois essais qui se sont enchainés entre les 51e et 57e minutes. Paul Jedrasiak ouvrait le bal en sortie de mêlée (51e, 23-9), Talebula régalait d’un exploit personnel (54e, 23-16) mais David Strettle assommait la rencontre en profitant d’un coup de pied rasant de Morgan Parra (57e, 30-16) ; l’ailier anglais auteur d’un doublé (77e) grâce à un saut aussi imprévisible que maitrisé. Deux mots qui résument bien le jeu de l’ASM…

Contenus sponsorisés
0
0