AFP

TOP 14 - Bordeaux-Bègles - Clermont : saison 2, épisode 8

Bordeaux-Bègles - Clermont : saison 2, épisode 8

Le 27/01/2017 à 09:20Mis à jour Le 27/01/2017 à 09:24

TOP 14 - Marronnier rugbystique de ces deux dernières années, les retrouvailles entre Girondins et Auvergnats laissent rarement indifférent.

Ils se connaissent par cœur, aiment se jouer et s'apprécient apparemment vu le peu de petites phrases qui ont émaillé leurs précédentes confrontations. L'UBB pourrait nourrir de la rancœur à l'encontre de cette ASM qui, sur la période, ne lui a guère réussi (5 défaites, 1 nul, 1 victoire) mais qui demeure un modèle vers lequel elle aimerait tendre.

"Clermont, ce sont les amis", confirme d'ailleurs avec un brin d'humour le troisième ligne néo-zélandais Hugh Chalmers. Qui fait un distinguo rapide quand on lui rappelle les statistiques défavorables à ses couleurs, notamment à domicile (3 défaites). "C'est toujours chiant de perdre chez soi mais c'est plus vexant de perdre en championnat qu'en Champions Cup", reconnait-il. Allusion surement à l'épisode 4, celui du 27 mars 2016 que l'UBB menait tranquillement 19-0 après la pause avant de se disloquer et de s'effondrer (défaite 19-24).

Hugh Chalmers (Bordeaux-Bègles) - janvier 2017

Hugh Chalmers (Bordeaux-Bègles) - janvier 2017Icon Sport

Ce match est resté dans pas mal de têtes girondines, qui ont vu d'un coup la qualification s'éloigner, sensation confirmée quelques semaines plus tard après un nouveau revers à domicile face au Racing. Les deux revers à Chaban en Champions Cup sont moins prégnants dans leurs esprits, du fait des contextes. Par essence, l'UBB n'est pas formatée pour la scène continentale en raison de la construction de son effectif - 7 étrangers australiens ou néo-zélandais pour 2 places disponibles sur la feuille de match - et a toujours procédé à des roulements. Priorité au Top 14.

Des matches qui restent dans les mémoires

Cela n'a pas fonctionné le 8 janvier 2016 (défaite 10-28) avec une véritable classe d'écart entre les deux formations. Ce fut beaucoup plus tendu il y a deux semaines (défaite 6-9) avec une dernière pénalité très bien placée que les hommes de Raphaël Ibanez ont préféré jouer en touche pour obtenir le gain du match. En revanche, cette philosophie a davantage souri au stade Michelin avec à chaque fois une orgie de jeu et des essais en pagaille. Merci le bonus offensif à quatre essais inscrits !

Baptiste Serin face à Clermont il y a deux semaines

Baptiste Serin face à Clermont il y a deux semainesAFP

11 ont été répertoriés (6 pour l'ASM contre 5 à l'UBB) le 22 octobre dernier (49-33), 8 (4 contre 4) il y a tout juste un an pour un revers historique (28-37) qui a hanté pendant des mois les Jaunards, privés des quarts de finale sur le coup. "Ce match, on l'avait tous en travers de la gorge et dans un coin de la tête aussi", rappelait le demi de mêlée Morgan Parra après la dernière venue victorieuse des siens à Bordeaux mi-janvier.

En Top 14, le club du président Laurent Marti, fragilisé d'un point de vue comptable et à flux tendu niveau effectif lors des doublons avec la Coupe du monde 2015, avait décroché un match nul homérique en Auvergne (26-26), avant de céder logiquement (40-16) en septembre dernier devant la force de frappe des hommes de Franck Azéma, sur un nuage.

" Ils ont quelques joueurs qui ont le facteur X (Chalmers)"

A la question de savoir si l'UBB n'en a pas marre de jouer Clermont, son pilier gauche Sébastien Taofifenua répondait cette semaine "si, un petit peu, on s'en passerait bien mais faut le faire". Nourrit-elle un complexe d'infériorité ? Non selon Chalmers : "Clermont est une bonne équipe, on l'a tous vu. Elle est très efficace dans les choses très basiques, c'est la-dessus qu'ils battent les autres équipes. En plus, ils ont quelques joueurs qui ont le facteur X"".

Sébastien Taofifénua (Bordeaux-Bègles)

Sébastien Taofifénua (Bordeaux-Bègles)AFP

"Plus tu les joues, plus tu progresses et te rapproches d'eux. Ca va être la 8e fois en 2 ans, on commence à les tutoyer dans les rucks", sourit-il. "Contre les équipes comme ça, tu n'as pas le droit à l'erreur". Dimanche, la 8e levée se déroulera pour la première fois au nouveau stade de Bordeaux. Faux-doublon oblige, Clermont (7 joueurs retenus par le XV de France) et l'UBB (3) ne disposeront pas de tous leurs arsenaux.

"Ce ne sera absolument pas le même match qu'il y a deux semaines, de part les compos d'équipes, les contextes, l'enjeu" prédit Taofifenua, dont l'équipe a cassé sa spirale négative en s'imposant samedi dernier en Ulster (22-26). Et ne demande qu'à confirmer face à son plus fidèle ennemi....

Contenus sponsorisés