Icon Sport

TOP 14 - Après l'échec européen, Bordeaux-Bègles va devoir rebondir au plus vite

Après l'échec européen, Bordeaux-Bègles va devoir rebondir au plus vite

Le 20/12/2016 à 09:20Mis à jour Le 20/12/2016 à 09:41

TOP 14 - L'UBB, qui avait laissé la majorité de ses cadres et étrangers en tribune lors du revers devant Exeter en Champions Cup (12-20), les retrouvera vendredi pour un rebond attendu face à la Section paloise samedi lors de la 14e journée de Top 14 (19h).

On les a quittés déçus dans le paddock de Chaban-Delmas, frustrés quant au scénario de cette quatrième levée européenne face aux Anglais d'Exeter venus comme annoncé et redouté prendre une belle revanche. "C'est un beau gâchis après ce bon match à l'extérieur (victoire 13-7 à Exeter), on est déçu et il y a de quoi", résumait ainsi le pilier droit Marc Clerc.

Un épilogue européen difficile à éviter désormais

Sans vouloir se réfugier derrière les excuses, le carton rouge adressé à Nans Ducuing (49) alors que l'UBB était repassée devant au score et maîtrisait (9-7) mais aussi la tenue de leur mêlée, arbitrée différemment d'une semaine à l'autre, ont perturbé un collectif certes remanié, comme à chaque fois en Coupe d'Europe, mais qui a aussi manqué de réalisme sur ses temps forts. "Ça peut basculer d'un côté comme de l'autre", estimait d'ailleurs son président Laurent Marti. "C'est comme ça, c'est le rugby, Exeter est une bonne équipe. Il faut accepter la défaite".

La déception de Bordeaux-Bègles

La déception de Bordeaux-BèglesIcon Sport

Ce revers réduit le champ du possible dans cette poule 5 promise à Clermont, son prochain adversaire mi-janvier qui viendra en Gironde avec toutes ses armes valider comptablement un quart de finale dans son antre de Michelin. Pas sûr que l'UBB, qui a reposé en partie son effectif durant cet intermède continental et continuera de le faire lors du prochain, mettra tout en oeuvre pour éviter cette épilogue.

Certains ont pu se montrer

Chacun ses priorités. Avec 9 points au compteur, et un dernier déplacement qui s'annonce d'ores et déjà compliqué en Ulster, une qualification via la place de meilleure deuxième relèverait presque du miracle. C'est dommage pour les acteurs lancés et déterminés lors de ce samedi ensoleillé qui, malgré leur manque d'automatismes évident vu la composition initiale, avaient la possibilité de se montrer, de troubler de fait la hiérarchie.

Geoffrey Cros (Bordeaux-Bègles)

Geoffrey Cros (Bordeaux-Bègles)Icon Sport

Sur l'ensemble, ils ont fait quasi jeu égal - mention spéciale au jeune arrière Geoffrey Cros - avec la formation du Devon qui, de son côté, avait remis ses hommes forts pour préparer au mieux la réception de Leicester la veille de Noël. Chacun sa stratégie. A peine le temps de ruminer, Raphaël Ibanez et son staff avaient dès dimanche l'esprit focalisé sur la Section pour repartir de plus belle en Top 14, son seul véritable objectif.

Réaction attendue

Une réaction est fortement attendue de la part de ses revenants qu'on avait quittés à Toulon dépassés au score (37-10) et - déjà - en nombre (exclusion de Luke Braid) pendant près d'une heure. Ces deux semaines ont donc permis aux Adam Ashley-Cooper, Simon Hickey ou Luke Braid de refaire du jus. Idem pour les vainqueurs à Exeter mais priés de couper samedi dernier en raison des vacances obligatoires post-tournée pour Clément Maynadier et Steven Kitshoff, ou parce qu'ils ont beaucoup joué jusque-là (Julien Rey, Blair Connor, Yann Lesgourgues, Hugh Chalmers, Luke Jones).

Objectif : se concentrer, avec sérieux, sur Pau, qui retrouve peu à peu la confiance, et vise lui aussi la revanche après le succès bordelais au Hameau à l'aller (30-28) sur une interception dans le final. Pour l'UBB, c'est une chance de rejouer six jours après. "C'est ce que l'on s'est dit à la fin du match dans le vestiaire", confirmait le 3e ligne et capitaine d'un jour Loann Goujon, "en gardant ce qu'il y a eu de bon dans ces deux matches de Champions Cup". "Il faut aussi qu'on regarde ce qu'on a fait de moins bon et qu'on travaille dessus pour pouvoir repartir et aller de l'avant sur les prochains matches de championnat. Parce que l'enjeu de ces matches sera tout aussi important, sinon plus, pour la suite de l'année", conclut l'international.

Contenus sponsorisés