AFP

Pau - Clermont (40-35) - Pau s'offre le leader du championnat au terme d'un match totalement fou

Pau s'offre le leader du championnat au terme d'un match totalement fou

Le 03/12/2016 à 16:35Mis à jour Le 03/12/2016 à 17:10

TOP 14 - Séduisant dans le jeu, dans le sillage d'un Slade impérial, Pau s'est offert le scalp de Clermont, leader du championnat (40-35). Un match rythmé et spectaculaire avec pas moins de 9 essais marqués. C'est une belle opération pour la Section paloise dans l'optique du maintien.

Dans une rencontre spectaculaire, la Section paloise s'est imposé face au leader clermontois (40-35) et tient peut-être enfin son match référence. Avec neuf essais marqués et trois cartons jaunes distribués, ce choc a tenu toutes ses promesses. L'ASM décroche le bonus défensif sur la sirène, mais a malgré tout encaissé cinq essais, un record cette saison.

Bercés par la douceur du climat palois (grand soleil, 16 degrés), les Clermontois étaient constamment dans la réaction. Un essai encaissé dès la 2e minute (Votu), une indiscipline fatale à Clément Ric (carton jaune, 10e) : voici des ingrédients qui auraient pu être rapidement rédhibitoires pour l'ASM. Mais Clermont a des ressources et un effectif de qualité qui lui permettait de revenir à plusieurs reprises dans le match. À la pause, le leader auvergnat n'était mené que de quatre points (21-17).

Mais ce samedi, le mal était plus profond : fautes de mains à répétition, coups de pied de déplacement mal ajustés, trois échecs aux tirs aux buts, ce Clermont là a encore du chemin à faire. Bis repetita au retour des vestiaires : les hommes de Franck Azéma réagissaient (Timani 46e) avant de craquer dans la foulée (Bianchin 48e). Constamment sous pression, les Clermontois ne pouvait pas espérer mieux qu'un point de bonus défensif, glâné sur la sirène. Mais face à un adversaire plus coriace (l'Ulster la semaine prochaine en Champions Cup) il faudra espérer retrouver le rouleau compresseur auvergnat.

Encore une fois, les champions du monde font le travail !

On dit que le rugby est un sport d'équipe, c'est vrai. Mais les équipes ont toujours besoin d'un leader. Côté palois, on est gâté. Colin Slade, Conrad Smith, Tom Taylor. Trois noms qui évoquent la suprématie néo-zélandaise, deux champions du monde en titre. Un atout majeur dans une rencontre si importante, face au leader du championnat. Une nouvelle fois, Colin Slade était décisif : un essai marqué (19e), une passe parfaitement ajustée pour C. Smith (36e) puis une autre pour T. Bianchin (48e), il faisait vivre un calvaire à une défense clermontoise bien apathique. Rapide, malin, son association avec Conrad Smith a une nouvelle fois fait des étincelles, quand le centre, double champion du monde, tenait parfaitement son rôle de défenseur et de finisseur. Quant à Tom Taylor, il a une nouvelle fois permis à son équipe d'engranger de précieux points. Pas de 100% ce samedi, mais tout de même une réussite indispensable aux Palois (6/8).

Colin Slade (Pau) face à Clermont - 3 décembre 2016

Colin Slade (Pau) face à Clermont - 3 décembre 2016AFP

David Strettle, ce poison

Il est celui qui aurait très bien pu faire basculer le match en la faveur de l'ASM. Alors que Clermont tanguait, David Strettle a su se montrer décisif pour ramener les siens dans la partie. Parfaitement décalé par Toeava, l'Anglais frappait une première fois (17e). Rapide, le natif de Warrington disposait également d'un atout : le flair. Après une interception sur Conrad Smith, l'ailier s'offrait une course de 70m pour inscrire un doublé (27e).

Son décalage pour Abendanon (56e) aurait mérité mieux mais il était écrit que le poison le serait jusqu'au bout. Son troisième essai remettait une nouvelle fois l'ASM dans le match. En vain (68e). David Strettle était indéniablement le Monsieur plus d'un Clermont décevant.

Contenus sponsorisés