Icon Sport

Finale Top 14 - Leader exemplaire et décisif, Morgan Parra a offert le Brennus à Clermont

Leader exemplaire et décisif, Parra a offert le Brennus à Clermont

Le 05/06/2017 à 14:16Mis à jour Le 05/06/2017 à 14:21

TOP 14 - Désigné homme du match en finale de Top 14 face au RCT (22-16), le demi de mêlée de Clermont Morgan Parra a affiché une maîtrise chirurgicale face aux perches (6/6) ainsi qu’un sens du sacrifice exemplaire. Une prestation qui a impressionné ses coéquipiers et relance le débat sur sa non sélection en équipe de France.

Bien sûr, Damian Penaud (20 ans) a éclairé la finale de ses courses tranchantes ! Bien sûr, Alivereti Raka, roi des franchissements (3 pour 8 défenseurs battus) et des offloads, a donné le tournis à la défense toulonnaise ! Bien sûr, le discret Raphaël Chaume a martyrisé Van der Merwe en mêlée fermée et asphyxié les élans varois (16 plaquages) ! Mais un homme a survolé les débats de la finale de Top 14 : Morgan Parra.

Morgan Parra (ASM Clermont) - 4 juin 2017

Morgan Parra (ASM Clermont) - 4 juin 2017Icon Sport

Désigné homme du match, le demi de mêlée de l’ASM Clermont Auvergne a marqué de son empreinte cette rencontre suffocante. "Il a fait une grosse partie", lâche Franck Azéma. "Il s’est sacrifié. Il n’a rien lâché". Et l’intéressé de confier : "Je suis fier, on a connu des années de galère mais je suis fier de tout le monde. Le public, les joueurs, personne n'a jamais lâché".

Kayser : "Lui, je le suis à la vie, à la mort..."

Auteur d’un 100% face aux perches (6/6, 17 points), combattant exemplaire en défense (11 plaquages), Morgan Parra s’est surtout illustré dans les rucks où il a gratté deux ballons décisifs (72e et 81e). "A la fin du match, il se jette dans les genoux de Bastareaud à cinq mètres de la ligne, c’est pas donné à tout le monde", souligne le talonneur Benjamin Kayser. "Il gratte le dernier ballon. Pour moi, il a été monstrueux. C’est un leader dans les moments très très durs. C’est un petit bonhomme de 80kg qui donne toute sa vie pour une équipe, qui passe dans les roues du camion absolument tout le temps. Contre le Racing 92, je lui hurlais dessus d’arrêter de défendre ces pick an go et il a failli ne pas terminer le match. Il est complètement barjot. On n’est pas obligé d’aimer tout le monde dans un groupe mais il faut respecter tout le monde. Et lui, je le suis à la vie, à la mort. Ce qu’il a donné au groupe sur cette finale, c’est assez phénoménal. Ça caractérise bien l’ultra compétiteur et l’énorme bonhomme qu’il est".

Benjamin Kayser, Morgan Parra et Camille Lopez (Clermont) - 4 juin 2017

Benjamin Kayser, Morgan Parra et Camille Lopez (Clermont) - 4 juin 2017Icon Sport

Lopez : Morgan nous a offert le Brennus"

Associé à Camille Lopez à la charnière, l’ancien Berjallien a confirmé son exceptionnelle saison avec les Jaunards. Un récital salué par l’ouvreur international. "Je lui ai dit dans le vestiaire : il nous a offert le Brennus", insiste le natif d’Oloron Sainte-Marie. "Il a fait une performance de très, très haut vol ; il fait un 100 % avec notamment une dernière pénalité qu’il faut aller chercher. Il a gratté des ballons importants, il a ralenti les ballons, il a donné son corps. Mais je connais Morgan, je savais qu’il allait tout donner. On peut le remercier".

Sur les réseaux sociaux, la performance de Morgan Parra (28 ans, 66 sélections) a bien évidemment mis le feu à la toile et relancé le débat sur sa non sélection en équipe de France. "Morgan Parra en Bleu, ce serait très bien pour notre équipe de France", commentait ainsi l’ancien international Richard Dourthe (31 sélections) sur Twitter. Mais après une telle prestation, Guy Novès pourra-t-il indéfiniment se passer de ce leader décisif ?

Contenus sponsorisés
0
0