Icon Sport

14e journée Top 14 - Brive - Lyon (22-6) : Le CAB fait un pas de plus vers le maintien

Au bout de l'ennui, Brive fait un pas de plus vers le maintien

Le 23/12/2016 à 18:52Mis à jour Le 23/12/2016 à 19:26

TOP 14 - Au terme d'un match vraiment pauvre, Brive a écarté ce vendredi un concurrent direct au maintien, Lyon (22-6). Le CAB se contentera des quatre points de la victoire.

Amédée-Domenech a tenu bon ! Grâce à un pack solide et un buteur imparable (6/6 pour Germain), les Brivistes se sont imposés à domicile avec un seul essai à la clé, signé Toetu (22-6). Mauvaise opération pour les Lyonnais, qui enchaînent une quatrième défaite consécutive et voient la zone rouge se rapprocher dangereusement.

Gagner, sans briller. C'est un peu le scénario qu'ont connu les Brivistes pour la réception du promu lyonnais. Mais la réputation de forteresse imprenable d'Amédée-Domenech était en jeu, pas question de céder. Même si sur le papier la victoire est logique, les hommes de Nicolas Godignon sont loin d'avoir livré leur match référence. Bousculés en mêlée, les Corréziens semblaient même sortis de leur match pendant dix minutes. Au classement, les quatre points de la victoire sont précieux : ils permettent aux Brivistes de remonter provisoirement à la 9e place.

Johan Snyman (Brive) face à Lyon - 23 décembre 2016

Johan Snyman (Brive) face à Lyon - 23 décembre 2016AFP

Germain toujours aussi indispensable

Quand l'enjeu est de taille et que les deux équipes sont au coude-à-coude, c'est souvent la précision du buteur qui fait la différence. À ce niveau là, le palmarès de Gaëtan Germain est plutôt bien fourni : le meilleur réalisateur de l'exercice précédent tenait son rang. Avec un nouveau 100% au pied devant son public et 17 points marqués, il a porté l'équipe du CAB.

Parfois malmenés, souvent chahutés, les Lyonnais n'ont pas démérité mais se sont inclinés face à la botte de l'arrière emblématique : avec six coups de pied réussis, il a su concrétiser chacun des temps forts de son équipe pour creuser à chaque fois l'écart. Avec des statistiques impressionnantes (seulement trois tirs manqués à domicile depuis le début de la saison) et une facilité à alterner jeu au pied et relances à la main, un maître à jouer de cette envergure est indispensable pour évoluer dans un championnat de ce niveau.

Delon Armitage (Lyon) - 23 décembre 2016

Delon Armitage (Lyon) - 23 décembre 2016Icon Sport

Indispensables aussi, la discipline et la précision dans une rencontre aussi capitale. Et à ce niveau-là, les Lyonnais ont été trop rapidement dépassés. Pourtant, le CAB détenait la palme de l'équipe la plus pénalisée : heureusement pour lui, Frédéric Michalak (2/3) et Mike Harris (0/1) n'étaient pas assez précis pour recoller au score. Ballons rendus systématiquement à l'adversaire, tapés directement en touche ou bien en ballon mort, autant d'erreurs qui ont coûté cher au promu en manque d'expérience.

Malgré des ambitions à la hauteur de l'importance de la rencontre, les coéquipiers de Frédéric Michalak ont été incapables de concrétiser la moindre incursion dans les 22 mètres adverses. Preuve en est : ils n'ont pas inscrit le moindre point en deuxième période et n'ont toujours pas remporté le moindre match à l'extérieur cette saison.

Contenus sponsorisés