Icon Sport

Toulon - Racing 92 : les pronos de rugbyrama.fr pour la finale du Top 14

Nos pronos pour la finale du Top 14
Par Rugbyrama

Le 23/06/2016 à 15:09Mis à jour Le 23/06/2016 à 15:54

FINALE TOP 14 - Cinq de nos journalistes se sont prêtés au jeu des pronostics avant Toulon-Racing. Une forte majorité d'entre eux voit une victoire du RCT en finale du Top 14 vendredi soir à Barcelone. Voici nos avis, on attend aussi les vôtres.

L'avis de Laurent Vergne : un adieu royal à Laporte

Finaliste (malheureux) de la Coupe d'Europe, une grande première. Et maintenant finaliste du Championnat de France, du jamais vu depuis un quart de siècle. Le Racing aura marqué de son empreinte cette saison, celle de sa nette montée en puissance dans la hiérarchie hexagonale et continentale. Une deuxième défaite en finale en quelques semaines, sans remettre en cause la trajectoire nettement ascendante du club francilien, laisserait évidemment un fort goût de frustration.

Cela n'en reste pas moins une hypothèse crédible. Le 1er avril dernier, juste avant le quart de finale de Coupe d'Europe entre le Racing et Toulon, Mourad Boudjellal avait clamé : "le perdant de ce match sera le favori du Top 14". Prenons-le donc au mot. Derrière la tirade du président du RCT se cache une bonne part de vérité. En accrochant une des deux premières places, l'équipe de Bernard Laporte s'est épargnée le passage par les barrages, au contraire du Racing. Cela pourrait compter vendredi au Camp Nou.

Bernard Laporte salue la foule à Mayol pour sa dernière

Bernard Laporte salue la foule à Mayol pour sa dernièreIcon Sport

Le Racing a été admirable face à Clermont, tant dans le jeu que sur l'état d'esprit, et miser contre lui après un match d'un tel niveau implique clairement une part de risques. Mais la puissance et la maîtrise affichées par le RCT contre Montpellier, sans oublier la performance de plusieurs de ses leaders et son vécu supérieur des grandes finales, sont des arguments de poids. Au bout d'une saison parfois chaotique, souvent compliquée, je pense qu'il restera assez de force et d'orgueil aux Varois pour offrir à Laporte un adieu royal dans un écrin du même acabit. Avant que le Racing ne prenne son tour. Son ascension n'est pas terminée. Mais elle pourrait marquer un ultime coup d'arrêt en Catalogne.

L'avis de Vincent Péré-Lahaille : parce que Toulon !

Le bouclier de Brennus aime les belles histoires. Et comment ne pourrait-il pas aimer cette fin de règne de Bernard Laporte, qui a porté le RCT vers trois titres de Champion d'Europe et un titre de Champion de France ? Le départ de "Bernie" à l'issue de cette finale amènera très certainement un supplément d'âme et de grinta à tout un groupe de joueurs qui se sublimera pour offrir une sortie en triomphe à son manager dans la prestigieuse enceinte du Camp Nou.

Pourquoi le RCT va-t-il remporter cette finale ? Parce que des hommes forts, qui ont connu une saison contrariée par les blessures ou les contre performances, sont de retour dans le money time ! Le deuxième ligne Samu Manoa, le troisième ligne Steffon Armitage, le demi d'ouverture Matt Giteau et l'arrière Leigh Halfpenny : quatre joueurs de classe mondiale décisifs lors des grands matches !

Matt Giteau (Toulon) - 18 juin 2016

Matt Giteau (Toulon) - 18 juin 2016Icon Sport

Et n'oublions pas Mathieu Bastareaud qui, en l'absence de Ma'a Nonu, aura une envie dingue de prouver qu'on l'a trop vite enterré. Pourquoi le RCT va-t-il remporter cette finale ? Parce que peu d'équipes auraient été en mesure de battre le MHR de Jake White en demi-finale ! Pourquoi le RCT va-t-il remporter cette finale ? Parce que son expérience des finales épiques sera prépondérante face des Racingmen peut-être encore hantés par leur finale de Champions Cup perdue face aux Saracens.

L'avis de Clément Mazella : le Racing et Carter ne tendront pas l'autre joue

Le Racing m'a bluffé en demie contre Clermont. Surpris par l'essence qu'il lui reste encore dans le moteur. Pendant que le MHR craquait totalement sur le plan physique contre Toulon, le Racing a lui tenu la distance face à l'ASM lors d'un match fou et qui a connu un dénouement incroyable en prolongation. Un sacré exploit, avouez-le. En finale, il semble bien probable qu'il ne s'effondre pas à ce niveau.

Dan Carter face à Toulon

Dan Carter face à ToulonIcon Sport

Je pense aussi que si Toulon a récupéré un canonnier performant avec Halfpenny (la finale va se jouer sur la précision au pied entre lui et Carter), il va souffrir de l'absence de Nonu, conjuguée à celles de Vermeulen et Smith. Et puis, comment ne pas souligner la présence de Carter dans les rangs du Racing ? Il est passé à côté en Champions Cup : un champion de sa trempe va sans nul doute réagir. Je mise donc sur le Racing, avec un écart très faible.

L'avis de Fabien Pomiès : la forte impression toulonnaise

Habitué à remporter au moins un trophée chaque saison depuis 2013, Toulon n’a pas été vraiment épargné par les coups du sort lors de cet exercice. Halfpenny a été blessé avant le Mondial, O’Connell n’a jamais pu fouler les pelouses du Top 14 alors que certains ont longtemps été indisponibles ou sur une jambe à l’image de Manoa, Mitchell ou Giteau. De sorte que Bernard Laporte n’a jamais pu compter sur toutes ses forces vives. Ajoutez à cela une efficacité toute relative et vous comprendrez aisément que les Varois ne pensaient peut-être pas réussir à se sortir de cette galère.

Leigh Halfpenny (Toulon) - 18 juin 2016

Leigh Halfpenny (Toulon) - 18 juin 2016Icon Sport

Les Racingmen, eux, sont passés proches de la saison parfaite. Boostés par l’arrivée de Dan Carter, les hommes du président Lorenzetti ont clairement franchi un cap, parvenant à mettre fin au règne européen des Toulonnais qui durait depuis trois ans. Malheureusement, la belle histoire a été gachée par les Saracens quelques semaines plus tard. S’ils ont trouvé des ressources inespérées en demie du Top 14 pour faire tomber les Clermontois, les Franciliens vont achever leur saison interminable à Barcelone. Si cela serait bien cruel au regard de ce qu’ils ont réalisé sur l’ensemble de la saison, je ne les vois pas s’imposer. Toulon m’a fait une grande impression contre Montpellier. La machine RCT a de nouveau de l’huile dans ses rouages et son appétit est toujours aussi grand.

L'avis de Ivan Petros : le RCT est redevenu une véritable machine à gagner

Après une saison pas toujours facile et un parcours européen qui s'est arrêté en quart face au... Racing, le triple champion d'Europe toulonnais sera finalement bien de la partie en finale ce vendredi soir. Le tout sans trembler après une demi-finale abordée et disputée de façon remarquable contre Montpellier. Retrouver le RCT pour ce dernier match de l'année, ce n'est pas vraiment une surprise mais ce qu'on fait les Varois pour en arriver là, c'est quand même très fort !

Jonathan Pélissié (Toulon) - 18 juin 2016

Jonathan Pélissié (Toulon) - 18 juin 2016Icon Sport

Si le Racing m'a - comme vous tous certainement - bluffé face à Clermont et si les Racingmen semblent posséder cette "chance du champion", les hommes de Bernard Laporte m'ont encore plus impressionné le week-end dernier... Et si on envisage un scénario là aussi très serré, je vois mal le RCT reproduire les mêmes erreurs que l'ASM lors de sa prolongation. Sur cette finale, je vois bien Toulon, porté par ses grands joueurs à l'immense expérience, redevenir cette fabuleuse machine à gagner. Et puis, les joueurs de la rade le doivent bien à Bernard Laporte...

Qui va remporter le titre de champion de France ?

Sondage
31852 vote(s)
Toulon
Racing 92
Contenus sponsorisés
0
0