AFP

TOP 14 - Toulon-Montpellier (27-18) - Toulon a donné une belle leçon pour se hisser en finale

Toulon a donné une belle leçon pour se hisser en finale

Le 18/06/2016 à 22:32Mis à jour Le 18/06/2016 à 22:59

TOP 14 - Longtemps supérieur, Toulon n'a pas tremblé pour battre Montpellier (27-18). Le RCT se rendra vendredi à Barcelone pour affronter le Racing 92 en finale. Le MHR, lui, a semblé émoussé et a payé cash son premier acte raté.

Les Toulonnais ont fait preuve d’une grosse maitrise collective pour se hisser en finale, après leur échec à ce même stade de la compétition la saison passée. Pour cela, le RCT a livré une prestation aboutie et a surtout réussi à faire déjouer des Montpelliérains méconnaissables et pris sur leurs points forts. À l’image de sa touche défaillante, le MHR ne jouera pas une seconde finale cette saison après celle - remportée - de Challenge Cup. Mais il ne s’est pas donné le droit de rêver tant il a semblé en difficulté tout au long de cette rencontre.

Seul un doublé de Jesse Mogg lui a donné de l’espoir. En l’espace de 6 minutes, l’Australien a trouvé deux fois l’ouverture en venant conclure en puissance un ballon porté à la suite d’une pénaltouche (56e) et en interceptant une passe sautée de Jonathan Pelissié sur la médiane (59e). Sauf qu’il y avait trop de déchet dans le jeu héraultais. Les Cistes ont été dominés dans les zones de ruck et ont beaucoup trop reculé dans les duels. Pourtant, à l’image du KO subi par Ma’a Nonu sur une charge d’Anthony Tuitavake (65e), ils disposaient d’armes.

Halfpenny a répondu présent

La lumière est notamment venue du Gallois Leigh Halfpenny. Pour sa première apparition de la saison, l’arrière a répondu présent sur ce qu’on lui demandait. Il fallait qu’il soit précis face aux poteaux et ce fut le cas avec un 6 sur 8. Pour le reste, c’est tout un collectif qui s’est distingué. Steffon Armitage s’est montré terriblement efficace pour venir gratter des ballons amenant l’essai de Josua Tuisova (32e). Juan Martin Fernandez Lobbe s’est lui aussi distingué par des contres en touche et par sa capacité à rassurer sans cesse sa défense.

Ma'a Nonu (Toulon) face à Montpellier - 18 juin 2016

Ma'a Nonu (Toulon) face à Montpellier - 18 juin 2016AFP

On saluera le travail de la charnière Pelissié/Giteau qui a cherché à alterner le jeu. Puis quand il fallait trouver de l’avancée, alors Mamuka Gorgodze était souvent dans le coup comme sur l’essai tout en puissance de Ma’a Nonu (43e). Bref, Toulon a fait preuve d’une véritable maitrise et surtout d’expérience avant de retrouver le Racing 92, vendredi prochain au Nou Camp de Barcelone, pour la quête d’un cinquième bouclier de Brennus. Pour le Montpellier de Jake White, c’est un coup d’arrêt assez brutal.

Contenus sponsorisés
0
0