Icon Sport

Top 14 - Toulon : Bernard Laporte, l'homme qui sait gagner

Laporte, l'homme qui sait gagner

Le 22/06/2016 à 15:33

TOP 14 - Après avoir déjà touché les étoiles avec le Stade français puis le XV de France, Bernard Laporte va vivre sa 8e finale depuis son arrivée à Toulon. Tout simplement énorme.

En battant Montpellier (27-18) en demie, le RCT s'est qualifié pour la finale du Top 14 face au Racing vendredi soir à Barcelone. La 8e finale toutes compétitions confondues depuis l'arrivée de Bernard Laporte sur la rade.

Porter ses équipes jusqu'aux sommets, c'est devenue une bonne habitude pour le natif de Rodez. A 51 ans, l'ancien demi de mêlée de Gaillac et Bègles a en effet tout gagné ou presque.

Clubs entrainés Finales championnat de France Finales Coupe d'Europe
Stade français (1995-1999) 1998 -
Toulon (2011-2016) 2012, 2013, 2014, 2016 2012 (Challenge), 2013, 2014, 2015

Même si on retient surtout sa carrière d'entraîneur, Laporte a débuté sa moisson par un titre de champion de France en 1991 en tant que joueur avec les Girondins.

A peine formé au métier d'entraîneur du côté du Stade bordelais universitaire, Laporte prend ensuite rapidement - en mai 1995 - les rênes du Stade français, qu'il fait remonter du Groupe B à l'élite. Pour sa première année en première division, le promu parisien est immédiatement sacré champion de France en 1998 !

Laporte avec le Stade français en 1998

Laporte avec le Stade français en 1998AFP

Un fait d'arme qui va notamment permettre à l'ancien Gaillacois d'être nommé à la tête de l'équipe de France, après la Coupe du monde 1999. Il devient ainsi le premier (et toujours unique) sélectionneur à n'avoir jamais été sélectionné en tant que joueur.

Et en Bleu, il connaît là aussi le succès avec des victoires dans les Tournois des 6 Nations 2002 (Grand Chelem), 2004 (Grand Chelem), 2006 et 2007. La seule ombre au tableau ? Ne pas avoir fait mieux que 4e lors des Coupes du monde 2003 et 2007...

Un palmarès digne des plus grands

En 2011 et après notamment un passage par la politique, Laporte retrouve un rôle de technicien. A Toulon, où Mourad Boudjellal fait appel à lui pour succéder à Philippe Saint-André, parti s'occuper des Bleus. On connaît la suite : "Bernie le dingue", pas forcément le bienvenue dans un premier temps, s'y construit un palmarès monstrueux.

A peine 5 moins après son arrivée, l'ancien patron de l'équipe de France emmène le RCT en finale du Challenge européen et en finale du championnat. En 2013, les Varois remportent la "grande" Coupe d'Europe et disputent également la finale du Top 14. En 2014, Laporte et Toulon tutoient tout simplement les étoiles en s'offrant le doublé Coupe d'Europe - Bouclier de Brennus, avant de s'adjuger le triplé européen en 2015.

Bernard Laporte (Toulon)

Bernard Laporte (Toulon)AFP

Un CV qui place Laporte dans le gotha des plus grands entraîneurs de l'histoire du rugby français, aux côtés de grands noms comme Guy Novès ou Raoul Barrière. En disposant du MHR, ses joueurs lui ont offert le plus beau cadeau d'adieu qu'il soit : une finale devant quasiment 100 000 personnes au Camp Nou... Pour une dernière ligne majuscule dans son palmarès avant de prendre en charge la Fédération française de rugby ?

Contenus sponsorisés
0
0