Icon Sport

Top 14/Pro D2 - Un barrage d'accession/relégation instauré en 2017-2018

Un barrage d'accession/relégation instauré en 2017-2018
Par AFP

Le 09/07/2016 à 15:07Mis à jour Le 09/07/2016 à 15:22

TOP 14 - A partir de la saison 2017-2018, un barrage sera disputé entre l'avant-dernier du Top 14 et le perdant la finale d'accession de Pro D2. Une décision annoncée lors de l'assemblée générale de la Ligue, ce samedi. Elle doit être approuvée par la FFR désormais.

Un barrage d'accession/relégation au Top 14 entre l'avant-dernier de l'élite et le perdant de la finale de Pro D2 sera instauré à partir de la saison 2017-2018, a annoncé samedi la Ligue nationale de rugby à l'issue de son assemblée générale, à Margaux (Gironde). Le vainqueur de ce match, disputé sur le terrain du club de Pro D2, sera promu en Top 14, le perdant étant relégué. L'autre club relégué sera le 14e et dernier du Top 14, alors que le vainqueur de la finale d'accession de Pro D2 sera directement promu.

Selon la formule actuelle, en vigueur donc jusqu'au terme de la saison prochaine, le premier de la saison régulière de Pro D2 est directement promu, alors que le vainqueur de la finale d'accession (demi-finales entre les clubs classés de la 2e la 5e place, puis finale) obtient le deuxième billet pour l'élite. En Top 14, les deux derniers à l'issue de la saison régulière (13e et 14e) descendent à l'étage inférieur.

"Diminuer la pression en Top 14 liée au risque de descente"

En conséquence, la phase finale de Pro D2 a également été réformée et est désormais calquée sur celle de l'élite: les deux premiers à l'issue de la saison régulière seront directement qualifiés pour les demi-finales, qu'ils disputeront à domicile face aux vainqueurs d'un "tour qualificatif" (3e de la saison régulière contre 6e, 4e contre 5e). La finale se disputera sur terrain neutre, comme actuellement.

"Cette réforme vise à diminuer la pression en Top 14 liée au risque de descente, afin de favoriser le jeu offensif et la prise de risques liée au lancement des jeunes joueurs, et de sécuriser les investissements des clubs et leur modèle économique", explique la LNR dans un communiqué de presse. Elle sera soumise pour approbation au comité directeur de la Fédération française de rugby (FFR).

Contenus sponsorisés
0
0