Icon Sport

Top 14 - MHR-CABCL: Brive va passer ses ambitions au révélateur montpelliérain

Brive va passer ses ambitions au révélateur montpelliérain

Le 30/03/2016 à 16:20Mis à jour Le 30/03/2016 à 16:23

TOP 14 - Il est des victoires qui peuvent valoir bien plus que quatre points. Celle remportée samedi dernier contre Castres a démontré que Brive avait soif d’une fin de saison des plus excitantes. Obtenu grâce aux vertus corréziennes de solidarité et d’abnégation, ce succès doit permettre aux Limousins de voir plus loin, dès vendredi sur la pelouse de Montpellier.

Le match vient à peine de se terminer et la musique, comme les cris de joie, sortent du vestiaire briviste. L’ambiance est à la fête pour les joueurs de Nicolas Godignon et pourtant, le CABCL est conscient qu’il est passé bien proche d’une seconde défaite à domicile cette saison, face à un rival pour la si précieuse sixième place du classement. A l’issue du match, joueurs comme entraineurs épiloguent sur un succès rocambolesque, mais tous sont déjà tournés vers une fin de saison qui s’annonce plus passionnante que jamais pour le 13e budget du Top 14.

Le capitaine Arnaud Méla redoutait une fin de saison sans enjeu et donc sans relief pour son équipe, la voilà pourtant déjà tournée vers le prochain déplacement du côté de Montpellier: "En ayant su s’accrocher face à Castres, on se dirige en effet vers une fin de saison à enjeu. Mais pour cela, il faudra être capable de gagner à l’extérieur. On a encore une opportunité d'avoir notre mot à dire dans cette lutte pour la sixième place mais on a aussi clairement conscience que ce sera compliqué face à Montpellier qui a inscrit 100 points sur ses deux dernières sorties".

Le CABCL est toujours vivant !

Nicolas Godignon est un entraîneur satisfait. Après une série de cinq matches sans victoire (quatre défaites à l’extérieur et un match nul à domicile), son équipe a retrouvé la voie du succès dans son antre d’Amédée-Domenech. Mais plus que le résultat brut, c’est l’état d’esprit que l’entraîneur en chef souhaite mettre en avant: "Tant que le coup de sifflet final n’a pas retentit, on considère que rien n’est perdu. On l’a vu dans le temps additionnel face à Castres, notre équipe ne lâche rien. On s’était déjà nourri de ce sentiment face à Toulouse et on doit le conserver pour cette fin de saison. Mais toutes les équipes ont encore quelque chose à jouer ou à défendre dans ce championnat et donc cet état d’esprit n’est pas propre à notre groupe".

Nicolas Godignon (Brive) - 26 mars 2016

Nicolas Godignon (Brive) - 26 mars 2016Icon Sport

Un état d’esprit qui doit permettre à Brive d’encore soulever des montagnes d’ici à la fin de la saison régulière, à commencer par Montpellier, un adversaire qu’Arnaud Méla redoute particulièrement: "Je pense que c’est actuellement l’équipe la plus impressionnante du championnat. Une équipe qui fait peur. Elle pratique un jeu direct mais elle roule sur ses adversaires. C’est une équipe très difficile à manœuvrer et ce sera à nous de savoir éviter de trop subir pour au moins réaliser une bonne prestation". Car depuis quelques semaines, Montpellier est devenu l’ogre du Top 14 avec plusieurs sorties convaincantes, faisant état de la puissance des "MHBoks".

Pour continuer d’espérer, il faudra s’imposer à l’extérieur

Pour entretenir l’espoir d’une qualification pour les phases finales, Brive devra rester maître à domicile et remporter au moins deux succès à l’extérieur d’ici à la fin de la saison. Comme les occasions seront rares d’ici fin mai, Brive doit se présenter impérativement dans l’Hérault avec un esprit conquérant: "Chaque joueur de Montpellier est 20 kg plus lourd que son homologue briviste. Il faudra qu’on soit très motivé pour pouvoir rivaliser avec eux en sachant qu’ils vont nous taper dessus pendant 80 minutes. C’est une équipe qui t’éprouve physiquement pour mieux te faire exploser. Il faudra être soudés et c’est à 23 qu’on pourra réussir quelque chose. Tout le monde jouera le jeu à fond et on va essayer de relever ce défi".

Arnaud Mela - Brive - 24 octobre 2015

Arnaud Mela - Brive - 24 octobre 2015Icon Sport

Arnaud Méla, l’une des âmes fortes du vestiaire briviste, traduit l’envie de ses partenaires. Pourtant, le MHR représente un défi immense pour les Corréziens. Un simple regard sur les dernières sorties des hommes de Jake White pourraient en inquiéter plus d’un et pourtant, au pied de ce nouvel Everest, Nicolas Godignon semble plutôt affamé: "Il faut profiter de chaque instant et prendre plaisir à se mesurer à ce qui se fait de mieux en Top 14 depuis quelques semaines. On fera le maximum mais on sait que ce sera difficile ce vendredi. Mais si on est amenés à se qualifier, on jouera des équipes d’un tel niveau et donc c’est intéressant de pouvoir se mesurer face à une équipe qui gagne ses matches avec la manière".

L’Altrad Stadium, un bon souvenir

Ainsi, le CABCL se déplacera samedi soir avec des ambitions certes mesurées, mais bien réelles. Car Brive peut se prévaloir d’indicateurs positifs avant son déplacement en terre Languedocienne. Forts de leur victoire aux allures d’acte fondateur face à Castres, les Corréziens retrouveront un terrain qui avait été le théâtre de leur unique victoire à l’extérieur la saison passée (10-25, le 8 novembre 2014).

Les joueurs de Brive - 26 mars 2016

Les joueurs de Brive - 26 mars 2016Icon Sport

De plus, Brive avait su remporter la bataille de la puissance lors du match aller (19-18, 12e journée) face à une équipe qui n’avait pas encore atteint son rythme de croisière. Mais depuis plusieurs matches, Brive a aussi trouvé des solutions alternatives au large, que l’ensemble du groupe souhaite mettre en pratique une nouvelle fois ce week-end: "C’est une bonne chose d’avoir su développer notre volume de jeu, même si c’est parfois difficile à mettre en place. Mais ce seront les Montpellierains qui décideront du sort de ce match. Mais avoir une corde supplémentaire à notre arc doit nous permettre de trouver des solutions".

Nicolas Godignon sait que le salut de son équipe en cette fin de saison pourrait passer par le jeu. La mise en pratique de ce principe commence dès vendredi du côté de l’Hérault, avec l’envie de continuer à croire à un destin doré dans ce Top 14.

Contenus sponsorisés
0
0