Icon Sport

TOP 14 - Fabrice Landreau (Grenoble): "Tout le monde sait désormais qui est le chef"

Landreau : "Tout le monde sait désormais qui est le chef"

Le 16/08/2016 à 14:03Mis à jour Le 16/08/2016 à 14:11

TOP 14 - Alors qu’il devait quitter le FCG à la fin de la saison, Fabrice Landreau a annoncé lundi qu’il partira le 31 août. Le club, qui a officialisé son prochain départ ce mardi, lui témoignera de sa reconnaissance pour tout ce qu’il a apporté à Grenoble le 27 août à l’occasion du match contre La Rochelle.

On l’avait croisé jeudi dernier au stade Lesdiguières tout sourire à la fin du match amical entre Grenoble et Lyon (19-17) en discussion avec Alexandre Menini et David Attoub notamment. On était alors loin d’imaginer que quelques heures plus tôt, Fabrice Landreau avait signé une rupture de contrat avec le FCG qu’il quittera au 31 août. Depuis février, le directeur sportif avait informé le club de son départ en juin 2017 au terme de son contrat, afin que Grenoble ait le temps de préparer sa succession. Le choix de son successeur s’est porté sur Bernard Jackman qui a été promu patron du sportif cet été.

Landreau : "Je ne voulais pas devenir un poids pour le staff, pour les joueurs"

Pour sa dernière saison à Grenoble, Landreau devait notamment endosser un rôle de conseiller auprès du président Marc Chérèque et travailler sur l’évolution des meilleurs jeunes. "Mais ma situation est devenue délicate. Je ne voulais pas devenir un poids pour le staff, pour les joueurs", a-t-il expliqué dans le Dauphiné Libéré ce mardi. Après avoir été talonneur du FCG de 1992 à 1997, Fabrice Landreau était revenu à Grenoble en 2009, où il a notamment contribué au retour du FCG en Top 14 en 2012 et à son maintien depuis dans l’élite du rugby français (trois fois onzième et dixième la saison dernière. Après sept ans, il estime que sa mission à Grenoble est terminée.

Fabrice Landreau (Grenoble) - 2 avril 2016

Fabrice Landreau (Grenoble) - 2 avril 2016Icon Sport

Il indique dans L’Équipe ne pas avoir été poussé vers la sortie par le club. Son départ plus rapide que prévu n’est pas lié non plus à une volonté de Jackman a-t-il assuré au Dauphiné Libéré. "Non, parce que Bernard était favorable à une transition en douceur. J’ai été à la tête du sportif pendant sept ans et je ne voulais pas brouiller son discours. Avec le recul, c’est la meilleure décision. Bernard est désormais libre de ses décisions. Tout le monde sait désormais qui est le chef. Rester aurait pu être ambigu". Il ajoute partir "soulagé et serein" car, précise-t-il, "mon obsession était de réussir ma succession. Si j’avais pris la décision d’annoncer mon départ en cours de saison, on se serait exposé à déstabiliser l’équipe". Il précise que le choix de confier les rênes du sportif à Jackman (il a participé aux auditions des candidats à sa succession), au FCG depuis cinq ans, qui est opérationnel, a accéléré sa décision de partir beaucoup plus tôt. C"ette issue me propulsait vers la touche. Si le choix s’était porté sur un autre entraîneur, j’aurais assuré la transition jusqu’au bout".

Retour à Angoulême

En septembre, Fabrice Landreau quittera l’Isère pour s’installer à Angoulême, sa ville de naissance, là où il a débuté le rugby. Quant à l’avenir, il est ouvert aux propositions qui pourraient lui être faites. "M’occuper de la formation, entraîner les avants, directeur sportif… L’important pour moi est de prendre du plaisir, d’appartenir à un projet dans lequel j’ai le sentiment d’apporter quelque chose".

Fabrice Landreau

Fabrice LandreauIcon Sport

Dans L’Équipe, il dément les rumeurs d’une arrivée comme entraîneur à Soyaux-Angoulême (Pro D2) et précise qu’il va beaucoup voyager : Nouvelle-Zélande, Australie, Japon et sans doute aussi l’Irlande et le pays de Galles. "Tout cela va me permettre de préparer et de mener le projet sportif que j’ai imaginé pour le futur. Au FCG, je sais ce qui fonctionne, je sais aussi ce qui me manque pour aller plus loin. J’espère, avec les informations que je vais acquérir, présenter un projet novateur", a-t-il raconté.

"Landreau a écrit un des plus beaux chapitres du livre d’or "Rouge et Bleu""

Ce mardi, Grenoble a officialisé le prochain départ de son directeur sportif, en saluant le travail qu’il a accompli. "Aujourd’hui, nous souhaitons rendre un hommage appuyé à Fabrice, qui depuis son retour au club en 2009, a su rendre ses couleurs à ce club que nous aimons tant. Il a écrit un des plus beaux chapitres du livre d’or "Rouge et Bleu" et nous lui en sommes tous reconnaissants. Comme il aime le dire "Nous ne sommes que de passage au FCG", le sien en tant que joueur, entraîneur et directeur sportif est marqué à jamais par le sceau du respect".

Contenus sponsorisés
0
0