Icon Sport

TOP 14 - Agen - Brive (37-19) - Agen a enfin montré qu'il avait de l'honneur

Agen a enfin montré qu'il avait de l'honneur

Le 30/04/2016 à 20:22Mis à jour Le 30/04/2016 à 21:09

TOP 14 - Quasiment relégué, Agen a montré un visage magnifique contre Brive, s'imposant largement à Armandie (37-19), bonus offensif en prime. Pour le CAB, c'est un revers qui tombe très mal dans la course à la qualification.

C'était un match pour l'honneur pour le SUA. Cet honneur est sauf et mieux encore avec cette victoire bonifiée contre Brive (37-19). Et quel match des joueurs de Mathieu Blin qui ont dominé de la tête et des épaules cette rencontre en inscrivant la bagatelle de 5 essais ! Pour les Brivistes qui devaient s'imposer pour rêver de phases finale, cette défaite est très décevante, la manière aussi tant ils n'ont jamais semblé en mesure de se montrer véritablement dangereux...

Les sourires en disaient long sur la pelouse d'Armandie après le coup de sifflet final où les supporters venaient féliciter leur équipe, brillante ce samedi soir. Un vrai bonheur commun qui arrive à la fin d'une saison agenaise éprouvante, triste dans sa globalité, avec une descente en Pro D2 au bout. Il fallait montrer cette fierté de porter le maillot bleu et blanc de ce club centenaire. Quand George Tilsley interceptait ce ballon briviste, alors à 5 mètres de la ligne, et que 90 mètres plus tard il finissait entre les poteaux, le public a compris que le CAB ne reviendrait plus dans la rencontre (63e). Le tournant du match. Ce samedi, la réussite a souri à ceux qui tentaient de mettre en place une stratégie offensive assumée.

Une défense briviste débordée

La défense, marque de fabrique du club corrézien, a été en grande difficulté face à la furia lot-et-garonnaise. Piégés par le faux rythme installé par eux-mêmes, les Coujous n'ont jamais su prendre le match par le bon bout. Quand, vent dans le dos, il fallait occuper le terrain, les Corréziens offraient au contraire des ballons de relance aux fusées agenaises Nakosi et Tilsley, qui déchiraient la défense pour offrir, au bout, des essais à Lamoulie (31e) et Mazars (22e). Avant que ces joueurs de l'hemisphère sud soit eux-mêmes à la conclusion en seconde période (59e et 63e). Le seul moment où les Brivistes ont pris l’option du jeu dans l’axe et de la conservation du ballon, Koyamaibole finissait dans l’en-but (56e). Une erreur de stratégie qui a donc coûté cher côté Brive, surtout que les Agenais dominaient aussi dans l'agressivité avec des impacts toujours efficaces sur les zones de contacts.

Malgré un bilan assez décevant cette saison, le public d'Agen peut se consoler d'avoir vu ses protégés montrer un vrai beau visage lors de l'un de ses derniers matches en Top 14. Et surtout d'avoir assisté à un succès bonifié, ce qui n'était jamais arrivé. Pour Brive, qui voulait entamer son "grand chelem" avec un succès à Armandie et ainsi rêver de phases finales en fin de saison, la donne a changé et la chance d'y parvenir est peut-être passée...

Contenus sponsorisés