Icon Sport

Top 14 - 26e journée : le Racing 92 a tenu le choc et jouera son barrage à la maison

Le Racing a tenu le choc et jouera son barrage à la maison

Le 05/06/2016 à 22:39Mis à jour Le 05/06/2016 à 23:05

TOP 14 - Opposé à Montpellier, le Racing s'est montré très solide pour l'emporter (40-25) et s'offrir le barrage à la maison. Les Franciliens recevront Toulouse.

Le succès du Racing 92 ne souffre d’aucune contestation tant les Franciliens ont dominé les débats face à des Montpelliérains en manque d’inspiration. Bousculé, le MHR n’a pas trouvé les ressources nécessaires pour véritablement exister mais il aura tout de même joué un mauvais tour à son hôte qui échoue dans sa quête de bonus offensif. Si celui n’aurait rien changé au regard du succès bonifié de Toulon, les deux adversaires du soir vont maintenant devoir passer par les barrages dans le but de décrocher une place en demi-finale.

L’essai de Nicolas Mas sur la sirène (80’) a clôturé ce match et mis fin aux derniers espoirs des Franciliens. Et cet essai, il est juste somptueux. Si le pilier international va bientôt mettre un terme à sa carrière, il a su retrouver ses jambes de 20 ans pour conclure en puissance tel un trois-quarts. À la suite d’une pénaltouche captée par Kelian Galletier et après un passage par le sol, Mas a démarré à l’entrée des 22 mètres pour percer à lui tout seul le dernier rideau défensif. Voilà une note positive dans la soirée difficile vécue par les Héraultais.

Un choix surprenant de la part du Racing

De ce duel, on retiendra surtout un choix surprenant des Franciliens à la 69e ! Wiaan Liebenberg vient d’écoper d’un carton jaune laissant Montpellier à 14, sachant que le Racing mène déjà 30 à 13. Ce dernier peut alors pousser pour tenter de marquer un quatrième essai qui serait synonyme de bonus (et d’espoir) mais Maxime Machenaud préfère la pénalité. Choix non payant car Pierre Spies va marquer un essai pour le MHR quasiment sur le renvoi et malgré une nette domination territoriale, le Racing ne pourra porter l’estocade.

Juan Imhoff (Racing 92), auteur d'un doublé face à Montpellier - 5 juin 2016

Juan Imhoff (Racing 92), auteur d'un doublé face à Montpellier - 5 juin 2016Icon Sport

Il avait pourtant fait le plus dur grâce à une bonne conquête, une touche efficace, un jeu de mouvement et une réelle volonté de maintenir sans cesse son adversaire dans sa moitié de terrain. Le Racing avait en plus dans ses rangs un Juan Imhoff des grands jours - auteur d’un doublé (20’ et 47’) - mais devra désormais passer par la case barrage et une réception de Toulouse. De son côté, Montpellier n’a pas montré grand chose d’un point de vue offensif, se cassant longtemps les dents sur une défense solide, et recevra Castres en barrage.

Contenus sponsorisés