Icon Sport

Poitrenaud, Harinordoquy, Traille, Mas ou Marty qui arrêtent, c'est vraiment la fin d'une époque...

Tous ces grands joueurs qui arrêtent, c'est vraiment la fin d'une époque...

Le 02/06/2016 à 09:34Mis à jour Le 02/06/2016 à 09:42

RUGBY - Six joueurs emblématiques du rugby français ont annoncé ces derniers jours ou semaines leur départ à la retraite. Une grande page se tourne...

Clément Poitrenaud, Imanol Harinordoquy, Damien Traille, Nicolas Mas, David Marty et David Skrela... Voilà six grands noms du rugby français qui mettent un terme à leurs grandes carrières en cette fin de saison. Avec leur départ, c'est une immense page du rugby tricolore qui se tourne.

Car cette génération, c'est en quelque sorte la première véritable génération de rugbymen vraiment professionnels, avec des carrières toute débutées entre 1997 (Skrela) et 2002 (Marty), soit aux balbutiements de l'ère pro.

Mais cette génération de joueurs, c'est aussi et surtout un groupe d'éléments emblématiques qui a porté haut les couleurs du XV de France. Les derniers titres remportés par les Bleus ou les derniers exploits du XV de France, ceux-là en faisaient partis. Poitrenaud, Harinordoquy, Mas et Marty étaient par exemple du Grand Chelem de 2010 dans le Tournoi des 6 Nations. Traille, Skrela mais aussi toujours Harinordoquy, Mas et Marty étaient de la campagne tricolore jusqu'en finale de la Coupe du monde 2011.

Clerc, Rougerie, Marty, Traille, Skrela, Elissalde et Bonnaire en 2008

Clerc, Rougerie, Marty, Traille, Skrela, Elissalde et Bonnaire en 2008Icon Sport

C'est aussi pour ça que l'on se souviendra d'eux : pour leur longévité bien sûr, mais surtout leur niveau à l'échelle internationale. Cette génération-là, elle a gagné en Bleu. Et celles d'après ne peuvent pas vraiment en dire autant pour le moment... En cumulé, ces six hommes pèsent quand même 360 sélections ! Avec 86 capes pour Traille, 85 pour Mas ou encore 82 pour Harinordoquy...

Encore quelques résistants

Pour certains, le terrain est déjà terminé, les crampons raccrochés. David Marty (33 ans) en a fini avec sa saison à Perpignan, tout comme Damien Traille (36 ans) à Pau ou David Skrela (37 ans), tout jeune retraité depuis la défaite de Colomiers en demi-finale d'accession au Top 14 le week-end dernier. Le public bayonnais ne s'y est d'ailleurs pas trompé en ovationnant l'ouveur.

Si Toulouse et Montpellier sont assurés de disputer les phases finales, Nicolas Mas (36 ans) et Clément Poitrenaud (34 ans) ne semblent eux plus faire partie des plans de leurs staffs respectifs. Leur dernier match, ils l'ont peut-être également déjà joué... Même si pour l'arrière toulousain, une expéricence aux Etats-Unis n'est pas à exclure. Imanol Harinordoquy (36 ans), lui, devrait profiter encore au moins quelques minutes du rectangle vert.

Harinordoquy et Mas en 2010 face à l'Irlande

Harinordoquy et Mas en 2010 face à l'IrlandeIcon Sport

En quittant la scène, ces six-là rejoignent ainsi leur compagnons d'aventures en Bleu déjà retraités comme Cédric Heymans, Lionel Nallet, Sébastien Chabal, Williams Servat, Sylvain Marconnet, Yannick Jauzion ou autres Dimitri Yachvili et Jérôme Thion. Ces grands noms ayant arrêté avant eux. Pour autant, certains irréductibles gaulois résistent encore. Leur corps surtout.

Ils seront encore quelques uns à fouler les pelouses du Top 14 l'an prochain, et peut-être même plus longtemps : Julien Bonnaire (37 ans), Vincent Clerc (35 ans), Aurélien Rougerie (35 ans), Thierry Dusautoir (34 ans) et Frédéric Michalak (33 ans). A eux d'écrire la toute dernière page de ce grand chapitre du rugby français...

Contenus sponsorisés
0
0