Rugbyrama

Montpellier, Jacques du Plessis - Paul Willemse, les nouveaux justiciers du MHR

Du Plessis - Willemse, les nouveaux justiciers du MHR

Le 25/11/2015 à 09:33Mis à jour Le 25/11/2015 à 09:51

TOP 14 - Amis depuis leur période commune sous les couleurs des Blue Bulls, Paul Willemse et Jacques du Plessis se retrouvent cette saison sous celles de Montpellier. Ils formeront vendredi soir (20h45) face à La Rochelle un attelage de choc en deuxième ligne.

Même dans le monde du rugby, les duos célèbres ne manquent pas. Difficile par exemple d'évoquer George Gregan sans penser à Stephen Larkham, ou Sébastien Chabal sans penser à Lionel Nallet. En l'occurrence, avec les nouveaux inséparables du MHR, on se rapproche bien plus du gabarit de ces derniers. Culminant l'un et l'autre à 2m01, 135 kg pour Paul, 119 pour Jacques, les deux Sud-Africains ont tenu à se retrouver sur les bords de la Méditerranée, et c'est enfin chose faite, avec l'arrivée définitive de Jacques du Plessis suite à un ultime aller-retour au pays pour raisons matrimoniales. "Je voulais arriver plus tôt mais les Bulls ne voulaient pas me laisser partir, alors qu'en fait, j'ai signé à Montpellier avant Paul", explique le grand blond, mélange de Jean-Pierre Rives et Eben Etzebeth.

Jacques du Plessis -Montpellier

Jacques du Plessis -MontpellierIcon Sport

"Nous étions en négociations en même temps, et nous savions tous les deux que l'autre allait signer", ajoute son compère. Après deux ans ensemble à Pretoria, voilà donc les deux camarades réunis, et si l'un a déjà marqué les esprits avec une entame de saison tonitruante, l'autre a encore tout à prouver. Et la voie est toute tracée. "Paul est un peu mon père à Montpellier, il me guide, il me fait visiter, on partage des barbecues... C'est quelqu'un de très attentif, qui prend soin des autres", admet le nouvel arrivant. Pourtant jusqu'à maintenant, on l'a surtout vu prendre soin des côtes de ses adversaires dans les rucks! Activité à laquelle il va à nouveau pouvoir se consacrer pleinement. "Jacques oublie tout, tout le temps! Mais maintenant qu'il est marié ce ne sera plus à moi de passer derrière lui", s'amuse Paul.

Combat de titans

Complémentaires dans la vie, les deux géants devront montrer qu'ils peuvent également l'être sur le terrain. Ce qui ne semble pas exactement les inquiéter outre mesure. La répartition des rôles est d'ailleurs déjà faite. "Jacques a les qualités du deuxième ligne mais aussi celles du troisième ligne, la vitesse, le déplacement, la capacité à porter le ballon partout sur le terrain", décrit Willemse, qui avoue lui-même devoir encore progresser sur son rayon d'action. "Paul est plus apte que moi à faire régner l'ordre, à mettre de l'impact dans les rucks, moi je fais de mon mieux", ajoute du Plessis. Voilà donc qui promet des étincelles, à plus fortes raisons face à une équipe rochelaise complète, qui saura donc répondre dans la dimension physique. Le duel entre Jone Qovu et Paul Willemse pourrait bien faire trembler l'Altrad Stadium.

Paul Willemse (Montpellier) - 24 octobre 2015

Paul Willemse (Montpellier) - 24 octobre 2015Icon Sport

Peut-être exactement le match qu'il faut au MHR pour se remettre définitivement la tête à l'endroit, avec juste ce qu'il faut de danger. "Ce sera un match important pour la confiance du club, et pour notre dynamique. J'ai regardé le match des Rochelais en Challenge Cup, et ce n'était pas leur meilleure équipe. Je pense donc qu'ils prennent le match ici très au sérieux", souffle Jake White. Avec, évidemment, un impératif de victoire qui permettra aux Héraultais de réellement enclencher une nouvelle spirale positive. "Vous me dites que La Rochelle est une équipe physique, c'est parfait! Alors on va les affronter, s'assurer d'avoir nos ballons pour mettre notre jeu en place", clame un Jacques du Plessis manifestement pressé d'en découdre. "Les contacts, les nettoyages, les rucks, ça me va, c'est là que je me régale", confie Paul Willemse. Pas tout à fait des comiques, mais un duo qui promet.

Contenus sponsorisés
0
0